Préservation de l’oasis de Bouchemma, Gabès
Préservation de l’oasis de Bouchemma, Gabès
Ce projet porte sur l’oasis de Bouchemma, délégation de Gabès Ouest, Gouvernorat de Gabès, qui s’étend sur 143 ha, appartenant à 400 propriétaires et reparties en 858 parcelles (Superficie totale irriguée : 143 ha, Superficie cultivée en arbre fruitier :132ha, Culture maraîchère : 35ha, Culture fourragère : 30ha, Culture industrielle : 29ha)
L’oasis de Bouchemma est célèbre par l’étagement de ses cultures, avec ses palmiers dattiers sous lesquelles l’arboriculture est bien développée et au sol les cultures fourragères (luzerne), industrielles (henné) et maraîchères (piment, salades, carotte) sont maintenues et pratiquées par les exploitants.
Certaines formes d’exploitation abusive et non méthodique de l’oasis au cours des dernières années ont été à l’origine de la rupture des équilibres biologiques, écologiques et même sociaux caractérisant l’oasis.
Les sols, la flore et le rendement des parcelles ont été sévèrement affectés.
La salinisation des sols due principalement aux mauvais entretiens des drains, l’envahissement de nombreuses parcelles par les herbes sauvages dû à l’abandon des parcelles et leur délaissement et les massacres des palmiers pour la récolte du « legmi » (jus de palme) constituent les principaux signes de dégradation de l’oasis.
S’ajoutent à ces dégradations celles générées par les impacts du complexe industriel chimique et des déchets solides urbains et de l’urbanisation.
L’oasis de Bouchemma reste confrontée à de nombreux problèmes dont :
- l’épuisement des sols
- l’abondons des parcelles
- la mauvaise gestion de l’eau disponible
- la pression exercée sur l’oasis par l’urbanisme
- l’absence de la sécurité des récoltes dans l’oasis
- le recul des revenus dans l’oasis
- le problème foncier
Tous ces problèmes agissent pour accentuer la dégradation de l’écosystème oasien.
Le présent projet porte sur l’implication de tous les acteurs pour la préservation de cet écosystème et la valorisation des ses composantes naturelles et sociales.
L’objectif primaire du projet porte sur la recherche d’une réconciliation entre la population de Bouchemma et son milieu oasien fragile et en danger
1) Objectifs du projet : le projet a pour objectifs :
-La recherche d’une réconciliation entre la population de Bouchemma et son milieu oasien fragile et en danger
-La Réhabilitation de l’oasis par la sensibilisation et la mobilisation de la population et des services techniques concernés
-La mise en valeur de l’oasis par la préservation de ses ressources en sol et sa flore

2) Principales activités du projet : les principales activités du projet envisagées sont
-Diagnostic participatif pour cartographier avec précision l’état de l’oasis, ses atouts et ses contraintes
-Sensibilisation et mobilisation de la population pour la réhabilitation de l’oasis , à travers des journées de sensibilisation et des ateliers de formation
-Appui aux agriculteurs « leader » pour la réhabilitation de l’oasis et la valorisation de leurs exploitations
-Nettoyage des drains
-Sensibilisation à l’entretien des parcelles abandonnées
-Réhabilitation de quelques parcelles abandonnées par la facilitation à l’accès aux incitations mise en place par l’Etat tunisien
-Formulation d’une stratégie pour faciliter et assurer l’approvisionnement et l’écoulement de produits agricoles ;
-Création d’un observatoire de la flore de l’oasis
-Formation, suivi et appui technique et scientifique aux jeunes pour la création d’activité génératrices de revenus dans l’oasis (petit élevage, transformation des produits…)
-Sensibilisation à la gestion rationnelle des ressources en eau

 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
Groupement de Développement Agricole de Bouchemma
Country:
Tunisia
Area Of Work:
Land Degradation
Grant Amount:
US$ 40,000.00
Co-Financing Cash:
US$ 10,000.00
Co-Financing in-Kind:
US$ 50,000.00
Project Number:
TUN/OP3/Y2/06/11
Status:
Satisfactorily Completed

SGP Country office contact

Ezzeddine Ferchichi

Address

UNDP TUNISIA/ Immeuble Prestige
Lac I, Tunis, 1053