Préservation des oasis par l’introduction de la mécanisation
Préservation des oasis par l’introduction de la mécanisation
Résumé
Les oasis tunisiennes disposent d’un patrimoine génétique phoenicicole et arboricole très riche et très bien adapté aux conditions des palmeraies; en effet, il a été sélectionné et accumulé au cours de plusieurs siècles. Plus de 265 variétés et clones de palmiers dattiers ainsi qu’une collection unique d’espèces fruitières (abricotier, pêcher, figuier, grenadier, vigne, citronnier, etc.). Ayant différents caractères agronomiques ont été décrits dans le Sud tunisien.
C’est d’ailleurs cette diversité qui a assuré la pérennité de l’agro-écosystème oasien durant plusieurs siècles. Malheureusement on assiste actuellement à une érosion continue de ce patrimoine, face à un système de production basé sur la monoculture de la variété Deglet Nour et qui exclue les cultures en étages.
La création de nouvelles palmeraies établies à partir des années soixante et qui sont basées sur la monoculture de la variété Deglet Nour, sans sous-étages fruitiers ou maraîchers et sans élevage, présentent de nombreux risque d’érosion génétique et de perte de savoir faire local de gestion de l’écosystème oasien. En effet :
(1) L’élimination des sous-étages et l’adoption de faibles densités de palmier dattier par hectare a entraîné la suppression du microclimat oasien, ce qui c’est traduit par la production de fortes proportions de dattes sèches.
(2) les phoeniciulteurs voient leurs sources de revenus diminuer fortement en cas d’une mauvaise année dattière.
(3) L’absence de l’élevage sur la propriété s’est traduit par une dépendance totale sur la fumure organique importée d’autres régions ce qui impose des charges supplémentaires importantes aux agriculteurs.
(4) la monoculture a généré un recul considérable des variétés autres que Deghlet Nour et par la même une importante perte de biodiversité oasienne
(5) le coût élevé de main d’œuvre s’est répercuté négativement sur l’état des oasis et des palmeraies, rendant nécessaire l’introduction de la mécanisation pour assurer le maintien de l’entretien des parcelles et la production agricole oasienne
Pour mieux répondre aux exigences de préservation de l’écosystème oasien , aux besoins des producteurs et pour améliorer la productivité et la qualité de l’agriculture oasienne des travaux dans plusieurs domaines et plus particulièrement la protection des cultures, la conservation des ressources génétiques, la gestion des ressources en eau, les techniques culturales, la technologie, les systèmes de production et la commercialisation. Des efforts importants en matière de recherche agricole restent à faire afin d’améliorer les performances et de garantir la pérennité du système oasien.
Malgré l’importance économique du palmier dattier et les superficies qu’il occupe en Tunisie, la force de travail agricole reste essentiellement assuré par la main d’œuvre. Cependant, vu la pénibilité des opérations culturales nécessaires pour la conduite du palmier dattier et le système oasien en général (travail manuel du sol, escalade du palmier etc.) et pour des raisons socio-économiques (compétitivité du secteur agricole, désintéressement des jeunes etc.) cette main d’œuvre est devenue de plus en plus rare et de plus en plus coûteuse. En vue de réduire cette dépendance totale de l’agriculture oasienne sur la main d’œuvre il est nécessaire d’introduire une mécanisation spécifique et adaptée aux exploitations oasiennes touchant l’ensemble des opérations culturales
Le présent projet porte sur l’introduction de la mécanisation dans les oasis dans le but de participer aux efforts entrepris sur leur préservation.
Ce projet a pour objectifs :
• Préservation de la biodiversité oasienne par l’introduction des espèces fruitières adaptées aux conditions de la région.
• Introduction des nouvelles techniques (mécanisation) pouvant améliorer les conditions de travail et améliorer les rendements et la production finale.
• Amélioration du microclimat dans les oasis par la réintroduction du système de culture en étages.
• Amélioration du revenu de l’agriculteur
Description des activités du projet et des résultats attendus
Activités du projet :
- Sensibilisation à la biodiversité et la diversification de la production et leur rôle dans la valorisation des ressources naturelles et dans le développement durable des oasis
- Caractérisation des sites cibles (superficies, production, système d’irrigation…).
- Inventaire des espèces fruitières ayant une valeur marchande et adaptés aux conditions des oasis.
- Etude des possibilités de mécanisation et choix des machines appropriées.
- Achat et plantation des espèces fruitiers
- Suivie et évaluation des réalisations.
- Vulgarisation des résultats obtenus

Méthodologie de travail
Le projet va être réalisé sur la base d’une approche participative impliquant pleinement les agriculteurs dans les oasis avec la participation de tous les acteurs pertinents notamment les services de développement de recherche et de formation. Le projet tirera des leçons et émettra des recommandations en vue de les diffuser à d’autres oasis.
Pour mener à bien ce projet, le choix s’est porté sur deux palmeraies modernes ‘Oued Elkoucha’ (ex SODAD) et ‘Elmachtla’ (ex CSSPS) situées sur la route reliant Tozeur à Dégache.
La réalisation du projet sera basée sur la sensibilisation de l’importance de la diversification et l’amélioration des productions dans les oasis modernes. Ensuite des enquêtes et des recherches bibliographiques vont être menées pour déterminer les espèces fruitières pouvant être introduites ainsi qu’une étude des possibilités de l’introduction de la mécanisation. Le stade suivant du projet sera l’achat des machines et la plantation des espèces fruitières choisies. Ces espèces doivent être adaptées aux conditions des oasis, précoces, à haut potentiel productif et commercialisables (demandées sur le marché).
L’achat et la plantation seront pris en charge par le Club UNESCO, les AICs et les agriculteurs bénéficiaires avec assistance technique du CRRAO Degache, le CRDA Tozeur et le Centre Sectoriel de Formation Professionnelle Agricole de Degache (CSFPA de Degache). Les machines seront précisées selon les besoins des agriculteurs, l’organisation de leur fonctionnement et leur utilisation sera le rôle des AICs et du Club UNESCO Tozeur. Enfin on va suivre et évaluer les travaux réalisés et diffuser les informations.

Résultats escomptés
• Démontrer les intérêts écologiques et agronomiques de la biodiversité et la diversification de la production.
• Inventorier les espèces fruitières à valeur marchande et adaptés aux conditions des oasis.
• Introduction de nouvelles espèces fruitières dans les oasis.
• Amélioration de l’écosystème et création du microclimat oasien.
• Introduction de la mécanisation dans les oasis modernes.
• Diversification de la production.
• Amélioration de la productivité des oasis.
• Conservation des ressources naturelles (eaux, sols).
• Amélioration des revenus des agriculteurs.
• Mise en place d’un partenariat entre populations locales, ONGs, autorités locales, structures de développement et structures de recherche et de formation pour la préservation des ressources naturelles dans les oasis.

Les impacts du projet
• Meilleure valorisation de la biodiversité.
• Diversification de la production
• Amélioration de la productivité des oasis
• Amélioration des techniques de production
• Meilleure valorisation des ressources naturelles (eau, sol)
• Préservation de l’écosystème oasien
• Amélioration des revenus des populations oasiennes
Plan d’exécution des activités
Activité 1.1
Constitution d’un comité local de pilotage
Parties responsables : Club UNESCO Tozeur
Programmation : au démarrage du projet
Activité 1.2
Organisation d’une journée de lancement du projet pour valider le plan de participation communautaire
Parties responsables : Club UNESCO Tozeur
Programmation : au démarrage du projet
Activité 1.3
Organisation de réunions périodiques de suivi du projet
Parties responsables : Club UNESCO Tozeur
Programmation : réunions périodiques
Activité 1.4
Organisation de journées de sensibilisation destinées aux agriculteurs du site du projet pour expliquer les objectifs du projet et pour mieux les inscrire dans les faits de l’action.
Parties responsables : Club UNESCO Tozeur, CRDA, CRRAO, CSFPA
Programmation : première année
Activités 1.5
Mise en place d’un comité site.
Parties responsables : Club UNESCO Tozeur, AICs, Agriculteurs
Programmation : première année
Activité 2.1
Organisation de journées de formation sur la plantation et la conduite des espèces fruitières.
Parties responsables : Club UNESCO, CRDA, CRRAO, CSFPA, AICs
Programmation : première année
Activité 2.2
Approvisionnement et mise en place des plants fruitiers
Parties responsables : Club UNESCO, AICs, Agriculteurs
Programmation : première année
Activité 2.3
Remboursement des frais de plantation aux agriculteurs.
Parties responsables : Club UNESCO
Programmation : première année
Activité 3.1
Organisation de journées de formation sur l’introduction de la mécanisation dans les oasis.
Parties responsables : Club UNESCO, CRDA, CRRAO, AIC, CSFPA
Programmation : première année
Activité 3.2
Etude des possibilités de mécanisation et choix des machines convenables.
Parties responsables : Club UNESCO, CRDA, CRRAO, CSFPA, AICs, Agriculteurs
Programmation : première année
Activité 3.3
Achat des machines et du matériel.
Parties responsables : Club UNESCO Tozeur
Programmation : première année
Activité 3.4
Organisation et gestion de l’utilisation des machines et du matériel.
Parties responsables : Club UNESCO Tozeur, AICs, Agriculteurs
Programmation : première année /deuxième année
Activité 4.1
Lancement des enquêtes au niveau du site, par exploitation, pour évaluer les réalisations.
Parties responsables : Club UNESCO, AICs, Agriculteurs
Programmation : première année/deuxième année
Activité 4.2
Diffusion des expériences et des leçons acquises.
Parties responsables : Club UNESCO
Programmation : première année/deuxième année
Activité 4.3
Atelier à mi-parcours
Parties responsables : Club UNESCO
Programmation : fin premiére année
Activité 4.4
Organisation d’un atelier de fin de projet
Parties responsables : Club UNESCO
Programmation : fin deuxième année
Activité 4.5
Organisation d’un séminaire national sur la biodiversité
Parties responsables : Club UNESCO
Programmation : deuxième année
 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
Club UNESCO de Tozeur
Country:
Tunisia
Area Of Work:
Multifocal Area
Biodiversity
Grant Amount:
US$ 18,000.00
Co-Financing Cash:
US$ 78,000.00
Co-Financing in-Kind:
US$ 64,000.00
Project Number:
TUN/SGP/OP4/CORE/08/10
Status:
Satisfactorily Completed

Partnership

Agence de Développement et de Coopération Suisse

SGP Country office contact

Ezzeddine Ferchichi

Address

UNDP TUNISIA/ Immeuble Prestige
Lac I, Tunis, 1053