Création et utilisation durable d’une forêt d’Acacia nilotica à gros fruit.
Création et utilisation durable d’une forêt d’Acacia nilotica à gros fruit.
Manbonon est un village situé dans la circonscription cantonale de Djoli. Le canton Djoli est l’un des quatre cantons limitrophes du Parc National de Manda créé en 1967. De sa création jusqu’à la fin de l’année 1970, ce parc regorge une importante biodiversité mais la forte pression humaine exercée et la sahélisation de la zone due au processus de la désertification ont considérablement affecté son équilibre écologique. En phase de restauration, l’apport des communautés pour la réduction des pressions exercées est plus que déterminante. Les espèces d’arbres fruitiers et non fruitiers sauvages dans le parc sont très souvent utilisés comme bois d’œuvre, bois de chauffage et médicinale de façon traditionnel. La consommation des arbres au niveau du parc comme à l’extérieur du parc constitue les sources de revenus aux usagers locales. La pauvreté dans laquelle vivent les communautés rurales et la pauvreté des sols fait que l’activité primordiale, à savoir l’agriculture est reléguée au second rang. La pression démographique est enfonce le clou. Ces facteurs poussent les producteurs agricoles de la localité limitrophe du parc par contre à l’abattage des arbres en toute conscience tranquille, malgré la loi interdisant la coupe des bois verts. Le parc reste un grenier pour les habitants de la localité.
L’acacia nilotica est un arbre sauvage qui pousse aussi dans le parc. L’arbre est d’une grande utilité mais sa méconnaissance et son négligence par la population qui est à décrier. Le projet de la création d’une forêt d’acacia nilotica par le groupement YANKODJI est une initiative qui permet de contribuer positivement à la préservation de l’environnement. L’arbre en plus de sa vertu naturel environnemental, il regorge d’énormes potentialités. Ses fruits sont des ingrédients utiles en sorte de d’arôme (ndii en langue locale Sar) pour la préparation de la sauce, ses bois régénère facilement et ses bois morts sont utile comme bois de chauffage, il est utile pour la haie vive des parcelles de plantation. Ces quelques aspects socioéconomiques sont une motivation pour conduire l’organisation à l’innovation de ce plant dans le village de Manbonon. C’est une innovation dans la localité, voire dans la région du Moyen Chari au Tchad.
Les fonds qui sont prévus pour la mise en œuvre de ce projet de plantation d’acacia nilotica par PMF/FEM seront utilisés rationnellement pour aider à atteindre les objectifs nobles assignés au projet.
1.2 Contexte organisationnel et la capacite à mettre en œuvre le projet (1page).
Le groupement mixte Agro-Sylvo-Pastoral est crée le 10 /10/ 1997. Il est reconnu officiellement par l’administration publique le 09/01/1998 par décret N° 137/PR/MA/93 du 10 mars 93 sous le N° 005/SRP/CLAG/1998. Il a son siège à Manbonon, canton Djoli, Sous-préfecture de Balimba, Département de Barh-Kô, Région du Moyen Chari. L’idée créatrice de l’organisation est née du constat amer de la misère criante dans laquelle croupisse la population du village Manbonon en se déversant dans le Parc National de Manda et la forêt naturelle pour abattre les arbres et chasser les animaux pour ainsi en faire une source de revenus. Cette mauvaise gestion des ressources naturelles et de revenus qui affecte dangereusement la biodiversité de la zone.
Les groupes cibles du groupement sont les enfants, les femmes et les hommes du village de Manbonon. Les objectifs du Groupement sont les suivants : contribuer à la lutte contre la désertification et pour la protection de l’environnement ; contribuer à la scolarisation des filles ; lutter contre l’analphabétisme féminin ; lutter pour l’autosuffisance alimentaire et lutter contre les maladies transmissibles et les VIH/SIDA.
Le groupement YANKODJI depuis sa création mène des actions de sensibilisation, d’information et d’éducation dans le village Manbonon et la localité Djoli pour conscientiser la population locale à la protection de l’environnement. Le groupement dispose de l’expérience et de capacité et engagé à mettre en œuvre le projet dans le site retenu. A cet effet, elle développe dans la localité une approche organisationnelle qui consiste à la gestion participative des communautés rurales pour le développement local en général et la protection de l’environnement en particulier. Cela amène à résoudre le problème de gestion de ressources naturelles et notamment la dégradation des sols pour un impact positif concernant les effets climatiques. Les résultats des actions menées sur le terrain sont tangibles et ils encouragent l’organisation à continuer à œuvrer en faveur du développement.
1.3 Objectifs de projet et résultats attendus (1 page).
Le projet de la création et utilisation durable d’un champ d’acacia nilotica à gros fruits au village de Manbonon dans le canton Djoli, Sous-préfecture de Balimba, département de Barh-Kô, région du Moyen Chari au Tchad a pour objectif global : augmenter les revenus par la conservation et l’utilisation durable d’une forêt d’acacia nilotica. Les objectifs spécifiques pour ce projet sont : créer et exploiter durablement un champ de d’acacia nilotica à Manbonon ; diversifier les sources de revenus du groupement et de la population dans un environnement préservé en conservant et en utilisant rationnellement l’acacia nilotica cultivé et enfin contribuer à l’amélioration de l’alimentation de à la qualité et les produits de la tannerie. .
La plantation d’acacia nilotica est importante par rapport à ses diverses vertus pour l’homme. L’arbre est utilisé pour la médecine traditionnelle ; ses fruits sont appréciés dans l’assaisonnement de sauce comme véritables ingrédients alimentaires, ses écorces ou poudre d’écorces contribuent à la fabrication des peaux d’animaux, d’une manière générale à la confection de la tannerie. Le projet entre en droite ligne avec le Programme de Gestion de Ressources Naturelles que le gouvernement met en place dans le cadre de la stratégie nationale de la réduction de la pauvreté au Tchad. Mais et surtout de la politique de la biodiversité pour la protection du Parc National de Manda par le PNUD. La réalisation effective du projet entre bien dans le diagramme des diverses activités des acteurs ou partenaires de développement du Tchad.


Le projet a des objectifs spécifiques pour ce projet sont : créer et exploiter durablement un champ de d’acacia nilotica à Manbonon ; diversifier les sources de revenus du groupement et de la population dans un environnement préservé en conservant et en utilisant rationnellement l’acacia nilotica cultivé et enfin contribuer à l’amélioration de l’alimentation de à la qualité et les produits de la tannerie. Ainsi, Les résultats spécifiques attendus du projet sont : la gestion durable des sols ; la gestion intégrée des écosystèmes puis augmentation de la population d’espèces particulières en vue de contribuer à l’environnement durable. Le projet vise à l’extension des parcelles d’un hectare en plus à partir de la deuxième année de l’exécution du projet. Les résultats attendues sont : l’acacia nilotica est planté sur un terrain de deux (2) hectares ; une formation technique en entretien et gestion rationnelle de la forêt d’acacia nilotica et enfin le dernier, les membres du groupement sont outillés en techniques de transformation des fruits des arbres naturels. Le groupement sollicite augmenter la superficie à travers le développement de ce projet.
1.4 Description des activités de projet (2.5 pages)
Pour parvenir aux trois résultats attendus du projet de l’exploitation durable d’acacia nilotica à Manbonon. S’agissant du résultat attendu N° 1 : l’acacia nilotica est cultivé sur un terrain de deux (2) hectares. Les différentes activités à menées sont les suivantes :
Activité 1.1. Préparer le terrain.
Activité 1.2. Réaliser un puits et équipements.
Activité 1.3 : Préparation des troues pour les plants.
Activité 1.4 : Planter les plants d’acacia nilotica.
Activité 1.5 : Mettre en terre la haie vive devant servir de brise vent et protéger les plants.
Activité 1.6 : Arroser des plants mis en terre.
Activité 1.7 : Entretenir régulièrement les plants d’acacia nilotica planté.
Le résultat attendu N° 2 : la formation, entretien et gestion rationnelle du champ d’acacia nilotica. Les activités ci-dessous prévues permettent d’atteindre ce résultat.
Activité 2.1 : Commercialiser les fruits et les autres sous-produits d’acacia nilotica puis renouveler les nouveaux plants.
Activité 2.2 : Sensibiliser et conscientiser les populations ou communautés locales sur la valorisation et l’importance des arbres fruitiers naturels, en particulier et de la protection de l’environnement en général.
Le résultat attendu N° 3 : les membres du groupement sont outillés en techniques de transformation des fruits des arbres naturels. A cet effet, il est les activités principales à développer qui sont :
Activité 3.1 : Former les membres du groupementYANKODJI en techniques de transformation, en pharmacopée, de la tannerie et celles de la préparation des ingrédients pour l’alimentation humaine à base d’acacia nilotica.
Activité 3.2 : Commercialiser des produits transformés d’acacia nilotica.
Activité 3.2 : Vulgarisation des différentes techniques acquises.
 

Project Snapshot

Grantee:
Country:
Chad
Area Of Work:
Biodiversity
Operational Phase:
Phase 5
Grant Amount:
US$ 32,828.00
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
Project Number:
CHD/SGP/OP5/CORE/BD/12/002
Start Date:
7/2013
End Date:
6/2014
Status:
Project Terminated Before Completion

SGP Country office contact

Vacant
Phone:
0023522515757

Address

PO 906
Ndjamena