Création, entretien et exploitation durable d’une forêt de Moringa oleifera dans le village Djoumane, sous-préfecture de Koyom, département de Mayo Bonaye, région de Mayo-kebbi Est.
Création, entretien et exploitation durable d’une forêt de Moringa oleifera dans le village Djoumane, sous-préfecture de Koyom, département de Mayo Bonaye, région de Mayo-kebbi Est.
a) Aspect géographique, administratif et socioéconomique
Le village Djoumane est situé à 70 Km au Sud de Bongor (dans la région du Mayo Kebbi Est). Composé d’ethnies Guerep et quelques allogènes Marba, Gabri et Arabe, la population de Djoumane est estimée à 4600 habitants selon le recensement général de la population et de l’habitat de 1984. Mais cette population connait une évolution rapide avec un taux d’accroissement naturel de l’ordre de 3% et accentué par une forte immigration.

Le climat de la zone est de type soudanien avec des précipitions annuelles, oscillant entre 600mm et 1000 mm centrées sur la période estivale (Mai-Octobre).

La population vit essentiellement de l’agriculture et de la pêche. Mais ces dernières décennies, l’appauvrissement du sol dû au surpâturage et à la surexploitation a plongé les populations riveraines dans une extrême pauvreté.

Autre fois, Djoumane fut une plaine arborée, regorgeant d’une importante biodiversité. Malheureusement la forte pression humaine exercée sur cet environnement, aggravée par le réchauffement climatique a considérablement affecté l’équilibre de cet écosystème, provoquant ainsi la disparition progressive de nombreuses espèces animales et végétales parmi lesquelles le Moringa Oleifera.

A l’époque, le Moringa Oleifera connu dans la langue Kim sous le nom de « ALLOUM » était utilisé dans l’alimentation.

De nos jours, grâce à la recherche scientifique nous en savons un plus sur les vertus médicales et nutritionnelles de Moringa Oleifera.
En effet, le Moringa Oleifera est une plante à croissance rapide qui peut atteindre 10 à 15 m de hauteur. Il contribue à la réduction des risques d’érosions et de lutter contre l’appauvrissement des sols. En tant que plante médicinale, il soigne par ses feuilles, ses gousses, ses tiges, ses graines, ses racines et ses écorces qui ont des valeurs nutritives et thérapeutiques excellent. Selon une étude réalisée par « l’Indian National Institute of Nutritive », cent grammes de feuilles de Moringa contiennent sept (7) fois plus de vitamines C que l’orange, quatre (4) fois plus de vitamine A que la carotte, deux (2) fois plus de protéine et quatre (4) fois plus de calcium que le lait de vache, trois (3) fois plus de fer que les épinards, trois (3) fois plus de potassium que la banane. Bref, c’est un véritable concentré de vitamine de sels minéraux, de protéines sans oublier que c’est l’une des rares plantes qui contient toute la chaîne des acides aminés essentiels à l’homme.

Donc rien de tel ne peut lutter contre la malnutrition infantile chronique et les maladies telles que le marasme et kwashiorkor. Sa consommation stabilise la tension artérielle et le taux de glycémie. On s’en sert aussi dans l’alimentation du bétail et ses graines pour la distillation d’eau potable.

Le financement dudit projet contribuera au renforcement des capacités des membres de l’association ; à la conservation et à l’utilisation durable de la biodiversité ; à l’information et à la sensibilisation des populations riveraines à la préservation et à une exploitation rationnelle des ressources naturelles ; à la reconstitution de l’écosystème en créant une plantation de Moringa.


OBJECTIFS DU PROJET :
Objectif global : restaurer l’écosystème en reconstituant les espèces rares
Objectifs spécifiques 1 : créer et exploiter durablement une forêt de Moringa Oleifera et la vulgariser au bénéfice des populations locales.
Objectifs spécifiques 2 : former les membres de l’Association et la population riveraine dans la protection de l’environnement.

Activités à mener :
- Activités1 : former le membre de l’Association en technique de gestion et de production de Moringa Oleifera
- Activité2 : réaliser des pépinières
- Activité3 : préparer le terrain
- Activité 4 : réaliser un forage avec un système d’irrigation
- Activité5 : traiter et mettre en terre les plants
- Activité6 : arroser les plants
- Activité7 : organiser les campagnes d’information et de sensibilisation des populations riveraines sur les vertus de Moringa Oleifera
 

Project Snapshot

Grantee:
Country:
Chad
Area Of Work:
Biodiversity
Operational Phase:
Phase 5
Grant Amount:
US$ 19,971.00
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
Project Number:
CHD/SGP/OP5/CORE/BD/12/007
Start Date:
7/2012
End Date:
6/2014
Status:
Project Terminated Before Completion

SGP Country office contact

Vacant
Phone:
0023522515757

Address

PO 906
Ndjamena