CHAMP DE MORINGA OLIFERA
CHAMP DE MORINGA OLIFERA
Le village MANDIKAGA II est situé dans le canton BALIMBA sous préfecture de BALIMBA département du Barh – kôh Région du Moyen Chari.
Dans cette zone, malgré ses importantes ressources naturelles (grandes superficies de terres cultivables, importantes ressources, cheptel important il y a une situation d’insécurité alimentaire chronique. C’est pour participer à la résolution de ce paradoxe que le Groupement « NDOMAIBE », suite a une Assemblée Générale organisée en janvier 2010 initie le projet de la culture de la plante Moringa Oleifera et son exploitation dans le village MANDIKAGA.
Ce projet permettra de développer des technologies de production simples à faible coût et de mieux comprendre le fonctionnement des exploitations dans la zone où ses activités seront menées pendant la phase pilote.
Le groupement NDOMAIBE doit s’appuyer sur les capacités des systèmes de production et des potentialités naturelles pour assurer une sécurité alimentaire rapide et durable et s’exécuter en synergie avec les autres projets et programmes existants.
Il a pour objectif général de réduire la pauvreté et la misère dans les sites du projet. Ses objectifs spécifiques est de développer l’arboriculture et la préservation de certaines espèces, sensibiliser toutes les couches sociales et mobiliser la population aux actions de protection et de sauvegarde de l’environnement et encourager la promotion de la femme en tant qu’agent de développement. C’est un groupement à but non lucratif, il est apolitique et n’adhère à aucune organisation politique et ouvert à toute personne physique morale de toute nationalité résidant au Tchad ou à l’extérieur.
L’objectif du présent projet consiste à protéger et améliorer un champ de deux hectares de Moringa Oleifera et en vue d’augmenter les revenus par la conservation et son utilisation durable. Il permet aussi de réduire la pression exercée sur l’environnement. Le projet entend contribuer à la réponse nationale aux problèmes majeurs de l’heure que rencontre le pays en matière d’environnement : le déboisement, facteur clé de la désertification. Il prend en compte la SNRP qui s’articule autour de quelques actes stratégiques dont quatre seront intégrées dans le projet. Il s’agit de :
- Axe 1- améliorer le capital humain : ceci passe notamment par un développement des ressources humaines par la formation et la sensibilisation. En effet, soucieux d’assurer la pérennisation de ses actions, le groupement met un accent particulier sur la formation de ses membres pour leur permettre ensuite de se positionner comme des acteurs de développement à part entière ;
- Axe 2- améliorer les conditions de vie des groupes vulnérables : un des objectif du projet est d’améliorer les revenus des membres et de garantir la sécurité alimentaire.
- Axe 3- restaurer et sauvegarder les écosystèmes : le premier objectif du projet contribue à cet axe en recherchant à renforcer la couverture végétale (plantation des arbres fruitiers) dans la zone à travers des activités de sensibilisation, de reboisement et d’entretien des arbres à essences économiques. L’intérêt écologique et socio-économique d’une bonification de la végétation peut passer des commentaires.
Le financement de ce projet permettra de renforcer la capacité des membres du groupement à l’entretien et à la gestion durable du verger mise en place par les membres. Il permettra à moyen terme: d’organiser les campagnes de sensibilisation de la communauté contre le feu de brousse, le braconnage, la coupe abusive des arbres et de manière générale de lutter contre la désertification ; de participer à la réduction de la pauvreté en créant une forte main d’œuvre dans le village et de Conscientiser la population en vue des les engager à travers le mécanisme de conservation et d’auto surveillance des ressources naturelles par la dénonciation des comportements. Une exploitation durable de la diversité biologique (DB) se fera sentir par ce projet. Il est assorti d’un objectif spécifique qui est la gestion et l’exploitation durable de la DB. Le taux d’adhésion au groupement est de 4000FCFA et la cotisation mensuelle des membres est de 500FCFA
Montant total demandé au GEF/SGP est de 7999750 FCFA soient 16000 $USD et le montant total d’autre financement s’élève à 9900000 FCFA ou 19800 $USD pour un cout total du projet de 17 899 750FCFA ou 35800 $USD. Le taux d’échange a une base d’un 1 $USD = 500 FCFA






1.2 Contexte organisationnel et la capacité à mettre en œuvre le projet (1page)
Le groupement dénommé NDOMAIBE est une organisation à base communautaire
? Contribuer à la réduction de la pauvreté au Tchad en général et chez les femmes en particulier ;
? Promouvoir la transformation et la conservation des produits locaux;
? Commercialisation des produits transformés;
? Former et éduquer les membres diverses activités;
La méthode participative est celle retenue pour la mise en œuvre du projet. Elle est basée sur les stratégies suivantes : L’approche de la demande, La responsabilisation des membres de NDOMAIBE dans la mise en œuvre des activités et la collaboration avec les structures étatiques de l’environnement.
L’approche par la demande implique que le partenaire ne sera noué qu’avec les techniciens de l’environnement, qui sans contraintes, après la campagne d’information et l’évaluation de base en début de projet, décident de contractualiser avec le projet afin de participer aux activités prévues.
La responsabilisation des membres de NDOMAIBE part du fait que plus les membres de NDOMAIBE et la communauté concernée ne prennent part consciemment, volontairement et matériellement aux initiatives d’autopromotion, mieux ils se l’approprient. La responsabilisation des partenaires du projet se manifestera en amont par leur contribution financière au financement des coûts nécessaires aux réalisations physiques.
Elle se traduira ensuite dans l’autogestion des mécanismes et infrastructures à mettre en place par le projet. Elle traduira enfin dans le paiement total ou en partie des frais liés aux services/ prestations mis en place dans le cadre de projet.
La collaboration avec les autres structures étatiques de l’environnement vise à impliquer les acteurs de l’environnement de la région dans la mise en œuvre du projet. Ensuite, cette collaboration menée avec les structures étatiques permettra de réaliser l’expertise nationale qui ne déploie pas parfois simplement en raison de petit blocage opérationnel pourtant facile à lever. En fin, cette collaboration avec les structures pérennes que sont les institutions publiques permettra de valoriser et assurer le bon suivi de la structure après projet. Cette approche participative permettra la mobilisation du bénévolat gage d’un succès de l’action. La sensibilisation des populations se fera par des rencontres individuelles (porte à porte) et des rencontres collectives à travers les réunions et les A.G.
Le groupement a une durée d’existence de dix (05) ans et a bénéficié d’un appui financier extérieur de la part du FONAP, ajouté aux ressources de l’adhésion et la cotisation mensuelle des membres.
- Le groupement est bien structuré et Fonctionne avec le bureau exécutif qui se réunit une fois par mois et l’Assemblée Générale se réunit deux fois par année (une AG au début et une autre en fin d’année). Des réunions AG extraordinaires peut être convoquées à l’initiative du président du B.E et à la demande de la majorité des membres si cela est nécessaire. L’AG est l’organe suprême des décisions du groupement et le B.E se charge de l’application des décisions NDOMAIBE prises en AG par les membres.
- Le bureau est mis en place des la création du NDOMAIBE, il est composé de neuf membres tous bénévoles.
Le taux d’adhésion est de 4000FCFA et la cotisation est de 500FCFA par mois. Le groupement peut s’affilier à d’autres associations ou groupement pour atteindre ses objectifs.
Le groupement est reconnu officiellement en application de l’ordonnance N°025/PR/92 du 07/12/92 portant statut général des groupements à vocation coopérative en république du Tchad et du Décret N° 006/PR/MET/94 du 1er /04/94 portant l’application de l’ordonnance susvisée. La population de MANDIKAGA est en général pauvres et en particulier les groupes vulnérables : femmes, jeunes et enfants qui bénéficieront progressivement des réalisations du groupement.
o Nous faisons aussi la transformation des produits locaux et leur conservation ;
o En dehors des réalisations citées ci haut nous faisons aussi plusieurs autres activités génératrices de revenus que nous pouvons citer entre autres :
? Stockage de céréale et de noix de karité ;
? Culture de legume…



1.3 Objectifs de projet et résultats attendus (1 page)
Le désir de lutter contre la faim et la pauvreté pour certains plus la population augmente, plus les richesses naturelles ne sont exploitées à travers les différentes actions de l’Homme au niveau du village dont les feux de brousse, le braconnage, la coupe abusive de bois. Cette situation entraîne une modification importante de l’écosystème se traduisant par une perte de la biodiversité. Les initiatives sont nombreuses mais la précarité de la vie des populations limite les élans et les actions à entreprendre. Ces dernières années, le sentiment qu’un compromis étant nécessaire entre la préservation des moyens d’existence et le maintien de la biodiversité a laissé la place à une compréhension plus claire des synergies possibles. Le projet de protection et d’amélioration d’un verger est une initiative pour permettre de réduire la pression exercée sur la biodiversité, de se procurer des moyens aux membres du groupement.
L’utilisation des ressources de substitution accrue, les pratiques d’exploitation durables adoptées et enfin le projet entend lever une menace majeure pour l’équité qui est représentée par l’exclusion des femmes dans les prises de décision , sans possibilité de faire entendre sa voix au niveau communautaire en impliquant les femmes dans le processus de prise de décision au sein du groupement.
L’action prendra en compte La gestion communautaire et la protection des ressources naturelles comme alternative à un contrôle centralisé, bénéficie d’un soutien croissant, en particulier lorsque les communautés dépendent des ressources naturelles et des écosystèmes locaux pour les moyens d’existence. L’intérêt croissant pour la sécurité alimentaire dans ce canton témoigne de ses chances de réussite, Lorsque les membres ou les actrices influentes tirent un bénéfice d’une ressource commune, ils peuvent investir massivement pour restreindre l’accès, augmentant ainsi la durabilité aux dépens de l’équité.
La réussite de ce projet nécessite une large inclusion des parties prenantes dans les retours –qui proviennent des ressources elles-mêmes et de leur gestion. Les processus locaux et l’engagement national est important.

L’OBJECTIF GLOBAL : augmentation de revenus par la culture d’un champ de Moringa Oleifera.
OBJECTIFS SPECIFIQUES
Objectif 1 : créer et exploiter durablement un champ de Moringa Oleifera de deux hectares.
Objectif 2 : transformer les grains de moringa en huile ;
Objectif 3 : Développer la capacité des membres en cultivant l’igname sous le Moringa Oleifera;

RESULTATS ATTENDUS
Résultat 1 : Le Moringa Oleifera est cultivé sur un terrain de deux hectares
Résultats 2 : acquisition du savoir en entretien et gestion rationnelle du champ de Moringa Oleifera
Résultat 3 : les conditions de vie des membres du groupement et de la population sont améliorées.














1.4 Description des activités de projet (2.5 pages)

1 Personnel mains d'œuvre
• mise en place d’une parcelle de deux hectares
• la plantation de Moringa
• installation haie vive de citronniers
• l’entretien et la protection des plants
• main d’œuvre saisonnière pour l'exploitation agricole
• surveillance permanente et la sécurité du champ de Moringa

2. Equipements / Matériels
• achat des petits matériels agricoles

3 Formation/Séminaire/Voyage/Atelier
• formations en techniques de production de Moringa
• formation sur les techniques de transformation et de gestion

4. Contractas
• suivi/évaluation externe 10% du cout demandé au FEM

5. autres couts**
• appui institutionnel

6. accessoires
• Forage équipé d'une pompe à immersion 60M
• achat alternateur 10KVA
• achat groupe électrogène
• achat charrettes
• achat bœuf d'attelage
• Construction d'un hangar pour le groupe
• Valorisation du terrain de 2 ha



























ce qui sera fait qui va le faire. quand sera fait (début, durée, fin), et où il sera fait Bénéficiaire
Objectif 1 : créer et exploiter durablement un champ de Moringa Oleifera de deux hectares.
Résultat 1 : Le Moringa Oleifera est cultivé sur un terrain de deux hectares
Clôture du champ de deux hectares Le groupement Au début du projet jusqu'à sa pérennisation A MANDIKAGA Le groupement et la communauté
Achat du petit matériel agricole et de maintien de la parcelle Le groupement au premier mois du début de financement A Sarh Les membres du groupement et la communauté
Forage, installation d’une pompe immergée et château Membres du groupement NDOMAIBE Au deuxième mois de financement pour une durée un mois A Sarh Les membres du groupement et la communauté
Installation du système d’irrigation Un prestataire Au deuxième mois de financement pour une durée un mois Sur le site du projet Les membres du groupement et la communauté
Preparation du terrain Le groupement et la communauté Au quatrième mois du début de financement Sur le site du projet Le groupement et la communauté
Production des pépinières Le groupement et la communauté Du début du mois du financement jusqu’ a la plantation Sur le site du projet Le groupement et la communauté
Trouaison et Mise en terre des plants
le groupement et la communauté Au septième mois de financement pour une durée d’une semaine Sur le site du projet Le groupement et la communauté
Irrigation des plants Le groupement Au deuxième mois du financement Sur le site du projet Le groupement et la communauté
Objectif 2 : transformer les grains de moringa en huile ;
Résultats 2 : acquisition du savoir en gestion rationnelle du champ de Moringa Oleifera
Construction d’un hangar de transformation Un prestataire et le groupement au dixième mois du financement pour un mois Sur le site du projet Le groupement et la communauté
Culture d’igname Le groupement Au sixième mois du financement pour une durée d’une semaine Sur le site du projet Le groupement et la communauté
Formation en gestion et de transformation des graines de Moringa Olifeira Le groupement et la communauté Des que possible Sur le site du projet Le groupement et la communauté
Sensibiliser la communauté sur les vertus du Moringa Oleifera Le groupement et la communauté Au début du projet jusqu'à sa pérennisation Dans le canton BALIMBA Le groupement et la communauté
Appui institutionnel L’association (efforts communautaire pour le développement du Moyen Chari) Chaque fin du mois durant la vie du projet Sur le site du projet Le groupement et la communauté
Suivi/évaluation externe FEM Chaque trimestre d’activité du projet durant la période d’exécution Sur le site du projet Le groupement et la communauté
Objectif 3 : Développer la capacité des membres en cultivant l’igname sous le Moringa Oleifera;
Résultat 3 : les conditions de vie des membres du groupement et de la population sont améliorées.
vente des produits transformés Le groupement et la communauté A la maturation des fruits A MANDIKAGA et à Sarh Le groupement la communauté et la population du Moyen-Chari


La mise en œuvre du Plan et calendrier (
Activités Durée de l’activité en mois
Première année
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Clôture du champ de deux hectares
Achat du petit matériel agricole et de maintien de la parcelle
Forage, installation d’une pompe immergée et château
Installation du système d’irrigation
Preparation du terrain
Trouaison
Production des pépinières
mise en terre des plants
Irrigation des plants
Appui institutionnel
Suivi/évaluation externe
activité Durée de l’activité en mois
deuxième année
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Construction d’un hangar de transformation
Formation des femmes en technique de transformation des graines de Moringa Olifeira et en gestion
Sensibiliser la communauté sur les vertus du Moringa Oleifera
Culture d’igname
vente des produits du verger
Appui institutionnel
Suivi/évaluation externe

Plan pour assurer la participation communautaire (1 page)
Projet N° : Intitulé du projet : CHAMP DE MORINGA OLIFERA
Nom du Bénéficiaire : Groupement NDOMAIBE de MANDIKAGA
Brève description de l’objectif du projet : augmentation de revenus par la culture d’un champ de Moringa Oleifera.

Domaine d’intervention GEF : Phase opérationnelle GEF Date du début et fin du projet :
Brève description des l’objectifs spécifiques
Objectif 1 : créer et exploiter durablement un champ de Moringa Oleifera de deux hectares.
Objectif 2 : transformer les grains de moringa en huile ;
Objectif 3 : Développer la capacité des membres en cultivant l’igname sous le Moringa Oleifera
Liste des activités nécessaires pour atteindre cet objectif. Durée de l’activité dans le mois
Activité Partie responsable Indicateur 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Clôture du champ de deux hectares groupement Les clôtures de deux hectares sont réalisées x
Achat des petits matériels agricole et de maintien de la parcelle groupement Les petits matériels agricoles et de maintien de la parcelle sont achetés et disponibles x
Forage, installation d’une pompe immergée et château groupement Le terrain est préparé x
Installation du système d’irrigation groupement Le forage immergé est réalisé et les équipements sont achetés x
Preparation du terrain groupement Le système d’irrigation est installé x
Production des pépinières groupement Les pépinières sont disponibles pour la plantation x x x x x x x
Trouaison et Mise en terre des plants groupement Les trous sont creusés pour la mise en terre des plants x x
Irrigation des plants groupement L’irrigation est faite x
Construction d’un hangar de transformation groupement L’hangar de transformation est construit x
Culture d’igname groupement L’igname est effectivement cultivé
Formation des femmes en technique de transformation des graines de Moringa Olifeira groupement Les femmes sont formées à la technique de transformation des graines de Moringa Oleifera x
Sensibiliser la communauté sur les vertus du Moringa Oleifera groupement La communauté est sensibilisée sur la création les vertus du Moringa Oleifera x x x x x x x x x x x x
vente des produits du verger groupement La communauté de MANDIKAGA et du canton BALIMBA sont sensibilisés x
Appui institutionnel Un appui en conseil est effectif mensuellement x x x x x x x x x x x x
Suivi/évaluation externe Un suivi externe est effectif tous les 6 mois x x x x
Indiquer la personne responsable des rapports de suivi et de progrès :
L’association Efforts Communautaire pour le Développement du Moyen Chari
Suivi et la tenue de registre x x x x x x x x x x x x
Rapport d’évaluation x x

Risques pour la mise en œuvre (0,5 pages)

Inclure dans cette section également les principales hypothèses sur lesquelles le plan du projet est basé. Dans ce cas, les hypothèses sont principalement liées à des facteurs externes (par exemple, la politique environnementale du gouvernement reste stable) qui sont prévus dans la planification du projet, et sur lequel dépend de la faisabilité du projet.

Risques politiques: L'accès à l'information est entravé par les tensions sociopolitiques. ; La population est méfiante par rapport à son implication dans le projet ; Instabilité institutionnelle ; Faible adhésion des organisations de la société civile.
Les hypothèses
: i) La situation sécuritaire, politique et sociale demeure stable dans la Région du moyen Chari,
ii) une volonté de collaboration de tous les acteurs impliqués,
iii) l’accessibilité et la fiabilité de l'information. La situation sociopolitique demeure fragile et la mise en œuvre du projet requiert qu’elle reste au moins stable. De même dans la zone d’action retenue, les conflits récurrents et intercommunautaires peuvent négativement influer sur l’exécution du projet, d’où leur anticipation se fera par la concertation. A cet effet, la coordination du projet veillera à prendre en compte l’aspect sécuritaire pour éviter d’exposer son personnel et les biens du projet.

Plan et indicateur de suivi et d'évaluation

Ci-dessous le plan de suivi – évaluation et ceci sera mise en œuvre de manière participative. Ce plan comprend :
? Les Dossiers de Suivi – Evaluation (DES) : tous les trois mois : avec les acteurs directs impliqués
? Les Rapports Périodiques (RP) : tous les cinq mois : Par le comité de gestion sous la responsabilité directe du président du comité de gestion.
? Les Visites des Sites (VS) : tous les six mois pratiquement d’accord partie avec l’équipe de suivi évaluation du FEM/GEF, et les membres du groupement.
? Le Rapport d’Evaluation Finale (REF) : à la fin du projet par le comité de gestion sous la responsabilité directe du président du comité de gestion et le secrétaire du groupement.
Les formulaires pour produire les différents rapports seront reproduits à partir des annexes de la Stratégie du Programme. Le rapport final inclura une évaluation des enseignements tirés.
Pérennisation

Toutes les actions du NDOMAIBE sont sous-tendues par les principes d’autopromotion, visant à faire des bénéficiaires des acteurs de leur propre développement. A ce titre, un processus de transfert actif de compétence sera développé par le projet, afin de permettre aux communautés bénéficiaires de disposer à terme de compétences internes dans les domaines ciblés par le projet (production de pépinière, Transformation et valorisation des fruits et légumes, plantation et entretien d’arbres…) pour les maintenir au delà de la durée du projet. Par ailleurs, l’approche communautaire adoptée permet de s’assurer de la possibilité pour une diversité d’acteurs de bénéficier des actions du projet et de pouvoir les répercuter. Le renforcement des capacités techniques par la mise à disposition de matériels pour la réalisation des activités permettra aux bénéficiaires de lancer des activités rémunératrices. Un mécanisme de constitution de fonds de pérennisation du projet sera développé de manière démocratique avec les bénéficiaires directs que sont les femmes aux épaules desquelles se reposent les activités de récolte et de transformation des produits locaux.

 

Project Snapshot

Grantee:
Country:
Chad
Area Of Work:
Biodiversity
Operational Phase:
Phase 5
Grant Amount:
US$ 15,000.00
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
Project Number:
CHD/SGP/OP5/Y2/CORE/BD/12/006
Start Date:
12/2012
End Date:
5/2014
Status:
Project Terminated Before Completion

SGP Country office contact

Vacant
Phone:
0023522515757

Address

PO 906
Ndjamena