Lutte contre la dégradation des terres cultivables par la construction de fourneaux améliorés dans le village de ALLABA dans le région de DABOU
Lutte contre la dégradation des terres cultivables par la construction de fourneaux améliorés dans le village de ALLABA dans le région de DABOU
Présentation de l’organisation, expérience.
Les fumeuses de poissons et les productrices d’attiéké sont organisées en association. Leurs objectifs sont la défense de leurs intérêts, l’entraide et l’initiation d’actions pouvant favoriser l’amélioration de leurs conditions de vie. Elles prennent part également aux manifestations populaires organisées par le village.
Problématique
Allaba, à l’image de la région de Dabou est de plus en plus confronté au manque de bois énergie. Les populations utilisent les branches d’hévéa pour leurs besoins de cuisson. Ce qui n’est pas sans conséquence pour leur santé. Les terres cultivables y sont aussi de moins en moins productifs parce qu’elles connaissent une dégradation accélérée ces dernières décennies. Ces problèmes sont dus à la pratique intensive des cultures de rentes et la culture du manioc, alimentation de base de la région. Ceci expose potentiellement les populations de Dabou et celles d’Allaba en particulier à une situation d’insécurité alimentaire.
Pour prévenir ce fait, le projet envisage de freiner la déforestation et de lutter contre la dégradation des terres dans cette localité.
Promoteur : Les fumeuses de poissons et les productrices d’attiéké d’Allaba
Domaines d’interventions : Dégradation des terres
Résumé du projet
Le présent projet apporte une solution au problème du déboisement massif et de dégradation des terres que vivent les populations en général et en particulier, les femmes. Le projet propose la construction de 250 foyers et de 90 fumoirs de poissons améliorés, très économes en énergie. Cela permettra de réduire de moitié, la consommation de bois des ménages et de contribuer à la préservation des ilots de forêts dans cette localité.
Localisation du projet : village, ville, région
Le projet sera réalisé dans le village d’Allaba, dans la commune de DABOU, à 49 km d’Abidjan.
Cible
Bénéficiaires directs : 340 femmes
Objectif Général du projet
Contribuer à la préservation des ressources forestières et à la productivité des sols.
Objectif spécifique
Réduire de moitié, l’utilisation du bois à des fins énergétiques et restaurer au moins 3 ha de terres appauvries par la culture d’acacia mangium.
Principaux Résultats attendus
1. 250 foyers améliorés construits au profit de 250 femmes.
2. 90 fumoirs améliorés construits au profit de 90 fumeuses de poisons.
3. 3 hectares de terres individuelles et collectives reboisées en Acacia mangium et restaurées.
4. Un (01) kilomètre de bord lagunaire reboisé en mangrove.
Principales activités
? Mobilisation communautaire, sensibilisation.
? Formation en technique de constructions de foyers et de fourneaux améliorés.
? Construction des foyers et des fourneaux améliorés.
? Sylviculture de mangrove et plantation d’Acacia mangium.
? Communication (Reportage Média, production de posters, dépliants, etc)
Innovation, participation communautaire et stratégie de mise en œuvre
La communauté bénéficiaire est à l’initiative du projet et prendra aussi une part active pendant toute la durée de sa réalisation. La communauté se chargera d’assurer l’approvisionnement en eau, le transport du sable et des matériaux et contribuera aux travaux de construction des fourneaux et des fumoirs. Elle participera également à la réalisation des activités de planting et de reboisement de la mangrove.
Cela sera rendu possible grâce à des réunions et à des actions de concertation avec les autorités, les leaders des femmes et des jeunes et par une large communication à travers les griots du village. Pour garantir cette appropriation, le projet s’appuiera sur les expériences réussies de villages environnants, à savoir GBOUGBO et N’GATTY qui ont déjà bénéficié du financement du FEM en Côte d’Ivoire.
Approche genre du projet et participation des femmes
Les femmes sont les bénéficiaires directs. Ainsi, elles sont intégrées tout au long du processus du projet. Elles participeront à la formation, à la conception puis à la réalisation des fourneaux et des fumoirs améliorés.
De plus, la réalisation de ce projet permettra une amélioration des conditions de travail des femmes ainsi que de leurs revenus du fait de la réduction de la consommation en bois énergie et donc des dépenses effectuées.
Bénéfice pour le développement local durable
Le bénéfice est la limitation de la dégradation des terres ainsi que la réduction de la coupe de bois-énergie, la réduction de l’émission du CO2 grâce à l’utilisation des fourneaux et fumoirs améliorés.
Risques et mesures de mitigation
La faible appropriation des communautés. Pour palier ce fait, le projet mettra l’accent sur la mobilisation, la sensibilisation notamment sur les menaces liées à la déforestation et les bénéfices du projet et l’adoption de bonnes pratiques en matière de gestion des ressources naturelles.
 

Project Snapshot

Grantee:
Union des Fumeuses de Poissons et des Productrices d'Attiéké d'ALLABA
Country:
Cote d'ivoire
Area Of Work:
Land Degradation
Grant Amount:
US$ 14,680.68
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
US$ 3,853.68
Project Number:
CIV/SGP/OP5/Y3/STAR/DT/14/11
Status:
Satisfactorily Completed

Grantee Contact

Mr System Administrator

SGP Country office contact

Mr. Kouassi Cyriaque N'Goran
Phone:
(225) 22445909
Fax:
(225) 22445909
Email:
Mr. Gerard Mel Gbandjo
Phone:
225-22445909
Fax:
225-22445909
Email:

Address

UNDP 01 B.P. 1747
Abidjan