Amélioration de neuf hectares de jachères par l'apiculture dans le village de Séguélon
Amélioration de neuf hectares de jachères par l'apiculture dans le village de Séguélon
I. Présentation de l’organisation, expérience
FLANDA MAFANOU est une organisation à base communautaire créée en 2002 dans la localité de Séguélon. Elle a pour objectifs la protection de l’environnement et la réduction de la pauvreté en milieu rural et s’est spécialisée dans la lutte contre le déboisement et l’appauvrissement des terres cultivables. Elle a organisé la construction de foyers améliorés dans les ménages du village afin de réduire la consommation de bois énergie.
II. Problématique
A Séguélon, la principale activité génératrice de revenus est l’agriculture. Cependant, les sols cultivables se sont appauvris du fait de la culture vivrière sur les mêmes sols. Lorsque les terres sont appauvries, elles sont mises en jachère durant plusieurs années et il faut rechercher des terres plus fertiles qui sont malheureusement toujours plus loin. Les jachères durent plusieurs années et les terres cultivables se font de plus en plus rares. Comment transformer les terres en jachères en des terres fertiles ?

III. Brève présentation du projet
Le projet envisage l’apiculture comme moyen de restauration de cinq (05) hectares de terres appauvries du fait des cultures vivrières intensives. En effet par le phénomène de pollinisation, l’abeille joue un rôle important dans la restauration rapide de la flore mellifère. Il s’agit dans ce projet de jeter des semences d’arbres mellifères en vrac dans la jachère. Dix (10) ruchers de dix (10) ruches chacun sont implantés à la périphérie de la jachère. Dès les premières parutions de fleurs, les abeilles par leur butinages enclenchent la pollinisation et accélèrent ainsi la croissance et la multiplication des plantes. La conséquence directe de ce phénomène de pollinisation est la restauration du sol.

IV. Localisation du projet : Seguelon, Odienné, Nord-Ouest de la Côte d’Ivoire
V. Cible : Direct : 40 personnes dont 25 femmes et 15 hommes; Indirect : environ 100 personnes.
VI. Objectif général : contribuer à la prévention de l’insécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté en milieu rural
VII. Objectifs spécifiques : Favoriser l’amélioration de cinq hectares de jachère
VIII. Résultats attendus
? Une végétation de plantes et de fleurs mellifères existe sur la jachère au terme des 12 mois du projet ;
? La jachère bénéficie d’un apport azoté de la végétation créée ;
? 100 ruches de type langstrophes sont acquises et intallées ;
? Dix ruchers sont installés à la périphérie de la jachère ;
? L’apiculture moderne rapporte au moins 800 000 FCFA à chacun des 40 bénéficiaires directes du projet ;
? 15 femmes gagnent chacune au moins 240 000 FCFA par an, de la vente du miel.

IX. Activités à mener :
- Sensibilisation
- Semis des plantes et fleurs mellifères identifiées ;
- Former les bénéficiaires en technique moderne d’apiculture ;
- Réaliser 10 ruchers à la périphérie de la jachère :
- Récolter, traiter et vendre le miel ;
- Suivi du projet et encadrement permanent des bénéficiaires.
X. Participation communautaire et stratégie de mise en œuvre :
? La communauté participera au choix des sites apicoles ;
? Les bénéficiaires devront préparer et entretenir les ruches ;
? Les bénéficiaires s’assureront de la récolte et de la commercialisation du miel et de la cire.

XI. Approche genre du projet et participation des femmes
Ce projet bénéficiera à 13 hommes et 20 femmes
Les femmes participeront au semis des plantes mellifères et à la commercialisation du miel et de la cire.
XII. Bénéfice pour le développement local durable
? Fertilisation des sols en jachères
? Amélioration des rendements agricoles
? Augmentation des revenus des bénéficiaires suite à la commercialisation du miel et de la cire

XIII. Risques et mesures de mitigation :
Risques : Le risque majeur lié au projet est le vol des ruches et du miel.
Mesures de mitigation : Pour éviter de subir les vols, des surveillances tournantes des ruchers seront organisées par les bénéficiaires.
 

Project Snapshot

Grantee:
FLANDA MAFANDOU
Country:
Cote d'ivoire
Area Of Work:
Land Degradation
Grant Amount:
US$ 24,118.27
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
US$ 2,936.14
Project Number:
CIV/SGP/OP5/Y3/STAR/DT/14/08
Status:
Satisfactorily Completed

Grantee Contact

Mr System Administrator

SGP Country office contact

Mr. Kouassi Cyriaque N'Goran
Phone:
(225) 22445909
Fax:
(225) 22445909
Email:
Mr. Gerard Mel Gbandjo
Phone:
225-22445909
Fax:
225-22445909
Email:

Address

UNDP 01 B.P. 1747
Abidjan