Lutte contre la déforestation et la dégradation des terres par l’amélioration des plantations de café à VAVOUA, S/P VAVOUA
Lutte contre la déforestation et la dégradation des terres par l’amélioration des plantations de café à VAVOUA, S/P VAVOUA
I. Contexte
Le Programme de microfinancements et le Conseil du Café-cacao ont signé une convention le 29 avril 2014, afin d’améliorer les infrastructures de base et les conditions de vie des populations des zones productrices de Café-cacao en Côte d’Ivoire.
Cette convention porte sur la pratique de l’apiculture à proximité des exploitations de café afin d’améliorer les rendements des plantations de café dans quatre (4) villages, dont le village de Vavoua.

II. Problématique
A Vavoua, les occupations de superficies toujours plus importantes pour la culture du café et du cacao, en vue d’augmenter les productions sont de véritables menaces pour l’environnement et contribuent fortement à la déforestation et à la dégradation des terres.
Pour pallier à ce problème, le présent projet tente d’apporter une solution écologique pour sédentariser les planteurs de café, grâce à une amélioration des rendements des plantations, par l’apiculture moderne.
III. Brève présentation du projet
Ce projet pilote consiste à associer l’apiculture à la culture du café afin de favoriser la pollinisation dans les plantations et augmenter ainsi les productions d’environ 40% sur les mêmes superficies.
IV. Présentation de l’organisation, expérience, etc
Le projet sera réalisé par la Coopérative de café-cacao de Vavoua qui œuvre pour un meilleur rendement des plantations de café-cacao.
V. Localisation du projet :
Le projet sera réalisé à Vavoua.
VI. Cible :
Ce projet est destiné à vingt (20) planteurs qui recevront chacun 10 ruches.
VII. Objectif général :
Le projet vise à freiner l’agriculture extensive et la déforestation, source de dégradation des terres cultivables dans la localité de Vavoua.

VIII. Objectif spécifique
De manière spécifique, le projet vise à refertiliser les sols et augmenter, au bout de 12 mois, les rendements des exploitations agricoles de vingt (20) producteurs de café et de cacao.

Résultats attendus
1. les rendements des plantations de café et de cacao de vingt (20) bénéficiaires ont augmenté d’environ 40%.
2. Vue l’augmentation de leur production agricole, les bénéficiaires s’engagent à pratiquer l’agriculture intensive.
3. Chacun des bénéficiaires du projet gagne un revenu additionnel d’environ deux millions deux cents quarante mille francs (2 240 000 F CFA) au terme des douze(12) mois du projet.


IX. Activités à mener
1. Situation de référence des rendements des plantations de café. Les résultats de cette activité devront permettre d’apprécier de façon objective, l’impact de l’apiculture sur les rendements.
2. Elaboration participative des critères de sélection des bénéficiaires. Le Conseil Café cacao et les villageois seront concernés par cette activité.
3. Production et fourniture des équipements modernes d’apiculture, aux bénéficiaires.
4. Formation théorique et pratique des bénéficiaires aux techniques modernes d’apiculture.
5. Mise en œuvre des activités d’apiculture
6. Evaluation de l’impact de l’apiculture sur les rendements agricoles ;
7. Suivi et encadrement global du projet sur toute sa durée.
X. Innovation, participation communautaire et stratégie de mise en œuvre
Les bénéficiaires prennent part au projet. Ils constituent également la main d’œuvre nécessaire à l’installation des équipements. Les bénéficiaires seront formés pour la pratique de l’apiculture.
XI. Approche du genre du projet et participation des femmes :
Les femmes aussi bien que les hommes sont intégrés au cycle du projet. Les femmes pourront intervenir à tous les niveaux, du piégeage à la commercialisation. Le niveau d’implication des hommes et des femmes sera librement discuté au sein de la communauté.
XII. Bénéfice pour le développement local durable
Le projet prévoit l’augmentation des rendements des plantations de café et de cacao par l’apiculture afin d’emmener les agriculteurs à pratiquer l’agriculture intensive, respectueuse de l’environnement. En plus d’améliorer les revenus tirés des plantations, l’apiculture est une source additionnelle de revenus pour nos agriculteurs. Chacun des bénéficiaires du projet gagnera un revenu additionnel d’environ (deux millions deux cents quarante mille francs (2 240 000 F CFA) au terme des douze(12) mois du projet.
XIII. Risques et mesures de mitigation
- Risque
- Mauvaise expérience en encadrement des communautés de base dans la mise en œuvre de projets communautaire,
- Mauvais suivi des activités,
- Incapacité à gérer les conflits et à redresser les projets en difficultés,
- Incapacité à rédiger les rapports d’activités,
- Indisponibilité ou manque d’intérêt des bénéficiaires à l’endroit du projet

- Mesures de mitigation
- Prise en compte des conseils du programme de micro financements pour la sélection de l’organisation de mise en œuvre.
- Etablissement de façon participative, des critères objectifs pour la sélection des bénéficiaires.
 

Project Snapshot

Grantee:
Coopérative des Producteurs de Café de Vavoua
Country:
Cote d'ivoire
Area Of Work:
Land Degradation
Grant Amount:
US$ 5,183.00
Co-Financing Cash:
US$ 15,548.65
Co-Financing in-Kind:
US$ 3,109.73
Project Number:
CIV/SGP/OP5/Y3/STAR/DT/14/62
Status:
Satisfactorily Completed

Partnership

CONSEIL DU CAFE ET DU CACAO

Grantee Contact

Mr System Administrator

SGP Country office contact

Mr. Kouassi Cyriaque N'Goran
Phone:
(225) 22445909
Fax:
(225) 22445909
Email:
Mr. Gerard Mel Gbandjo
Phone:
225-22445909
Fax:
225-22445909
Email:

Address

UNDP 01 B.P. 1747
Abidjan