Projet de réhabilitation de terres de cultures de manioc et de transformation de manioc en attiéké dans la localité de Toumodi
Projet de réhabilitation de terres de cultures de manioc et de transformation de manioc en attiéké dans la localité de Toumodi
I. Présentation de l’organisation, expérience:
L’Association des femmes agricoles du Bélier (AFAGRIB) a été créée en 2012. Elle a pour mission la lutte contre la pauvreté dans le département de Djékanou par des actions de promotion et de développement des exploitations familiales tout en mettant particulièrement un accent sur l’autonomisation des femmes. L’association milite notamment en faveur d’une agriculture durable et s’intéresse particulièrement à la lutte contre la déforestation abusive et à la dégradation des terres cultivables. L’association fait de la sensibilisation pour emmener les femmes diversifier leurs sources de revenus en plus de la culture du manioc.

II. Problématique :

Les populations rurales du département de DJEKANOU cultivent en grande partie le manioc. Des centaines d’hectares de terres sont cultivés en manioc chaque année. La vente des tubercules de manioc et la transformation du manioc en pâte pour la production de l’attiéké sont les premières sources de revenu des populations rurales, en particulier les femmes. La culture continue de manioc sur les mêmes terres a fini par appauvrir les sols; poussant les paysans à la culture extensive et au déboisement des superficies de terres de plus en plus grandes. Cette pratique agricole contribue fortement au déboisement et à la dégradation des terres cultivables causant une baisse de la productivité à l’origine par ailleurs de l’appauvrissement des femmes. Comment pérenniser la culture de manioc sans appauvrir les terres cultivables ?

III. Brève présentation du projet :

L’agriculture en général et la culture extensive et continue de manioc à DJEKANOU ont contribué au déboisement massif et à l’appauvrissement d’importantes superficies de terres cultivables, entrainant une baisse des rendements des cultures vivrières.
Pour palier cette situation, ce projet envisage de restaurer dix (10) ha de culture du manioc par l’association de légumineuse et de faire un reboisement à l’acacia mangium sur une superficie de 5 ha.
IV. Localisation du projet : YOBOUEKRO, TOUMODI.
V. Cible: Direct : 250 personnes, dont 50 hommes ; 30 jeunes et 170 femmes
VI. Objectif général :
L’objectif général de ce projet est de contribuer à la lutte contre la dégradation des terres cultivables et au déboisement abusif auxquels sont confrontées les populations du village de YOBOUEKRO, à DJEKANOU dans la région de TOUMODI.
VII. Objectifs spécifiques :
? Freiner le niveau de dégradation des terres cultivables dans la région ;
? Promouvoir la pratique de l’agroforesterie pour une agriculture durable
? Réduire le taux de déboisement dans la région ;
? Améliorer les revenus des femmes vivant dans la région.

VIII. Résultats attendus :
? Les analyses pédologiques confirment que au moins cinq hectares (5ha) de terres sont enrichies en azote à la fin des douze (12) mois de mise en œuvre du projet, grâce à l’arachide et à l’acacia mangium.
? Le rendement à la récolte du manioc a doublé sur au moins cinq hectares (5ha).

IX. Activités :
Sensibilisation et mobilisation communautaire ; Préparation des terres à cultiver ; Acquisition de matériels de sylviculture ; Acquisition de semences d’arachides ; de gaines d’acacia mangium et de bouture de manioc ; Réalisation de pépinière d’acacia mangium et reboisement d’acacia mangium ; Semi d’arachides, entretien des plants ; Construction de fourneaux améliorés ; Communication sur le projet ; Suivi permanent du projet.

X. Innovation, participation communautaire et stratégie de mise en œuvre :
? Culture rotatif
? Les femmes qui sont les bénéficiaires prendront par à toutes les activités du projet. Elles assureront l’entretien des pépinières et des cultures.

XI. Approche genre du projet et participation des femmes :
Une intégration des femmes dans l’économie rurale qui favorise son intégration sociale. Les femmes pourront renforcer et diversifier leurs capacités ; elles acquerront plus de responsabilités grâce au projet. Durant le projet, elles apprendront à réaliser des pépinières et à faire le planting d’acacia mangium.

XII. Bénéfice pour le développement local durable :
? Augmentation de la fertilité des sols et amélioration des rendements agricoles ;
? Reconstitution de la végétation ;
? Augmentation du revenu et amélioration de l’autonomisation des femmes ;

XIII. Risques et mesures de mitigation :
? Risque : Difficultés d’approvisionnement en graines d’Acacia mangium. Difficultés d’arrosage des plants en l’absence de pluies.
? Mesures de mitigation : L’ANADER sera mise à contribution pour la fourniture des semences d’Acacia mangium, la saison de pluies sera mise à profit. A défaut les bénéficiaires s’engagent à creuser des puits d’eau.
 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
ASSOCIATION DES FEMMES AGRICOLES DE LA REGION DU BELIER
Country:
Cote d'ivoire
Area Of Work:
Land Degradation
Grant Amount:
US$ 15,496.13
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
US$ 1,210.63
Project Number:
CIV/SGP/OP5/Y4/STAR/DT/14/06
Status:
Project Terminated Before Completion

Grantee Contact

Mr System Administrator
 

Address

DJEKANOU-YOBOUEKRO
TOUMODI , BELIER , 225

SGP Country office contact

Mr. Kouassi Cyriaque N'Goran
Phone:
(225) 22445909
Fax:
(225) 22445909
Email:
Mr. Gerard Mel Gbandjo
Phone:
225-22445909
Fax:
225-22445909
Email:

Address

UNDP 01 B.P. 1747
Abidjan