Projet de promotion de l’agroforesterie par la culture de l’Irvingiagabonensis dans la zone périphérique du Parc national de Taï / village de Tchétaly
Projet de promotion de l’agroforesterie par la culture de l’Irvingiagabonensis dans la zone périphérique du Parc national de Taï / village de Tchétaly
I. Présentation de l’organisation, expérience, etc.
L’ONG CONSERVATION TAÏ est une Organisation qui sert d’interface entre le gestionnaire du Parc National de Taï et les populations riveraines. Elle s’appuie sur les sept (07) représentants issus des différents villages en charge de l’animation des communautés rurales dans la conduite de ses projets.
L’ONG a toujours été étroitement associée aux différentes activités initiées par le Secteur ADK/V vu les expériences acquise par son Président ainsi que sa parfaite connaissance de la zone périphérique Est du Parc National de Taï.
II. Problématique
Les besoins exprimés par les populations et le développement d’un commerce de plantes alimentaires font que les ressources naturelles sont quasi absentes en zone périphérique. De plus, l’appauvrissement des terroirs en ressources naturelles, lié à l’exploitation forestière abusive et/ou aux pratiques agricoles accentue la pression sur les ressources naturelles, principalement celles de la forêt de Taï.
Pour y remédier, ce projet envisage de mettre en place une stratégie culturale qui réduit au mieux les pressions sur les ressources naturelles du Parc National de Taï.

III. Résumé du projet
Le projet vise à promouvoir la culture des plantes de l’Irvingia gabonensis très appréciées pour la consommation des fruits par les populations de quatre (04) villages de la périphérie du Parc National de Taï à savoir Tchétaly, Wonséaly, Gbliglo et Gnaboya.

IV. Localisation du projet : les villages Tchétaly, Wonséaly, Gbliglo et Gnaboya de la périphérie du Parc National de Taï, dans le département de GUIGLO, région de CAVALLY.

V. Cible : Les femmes rurales des quatre (04) villages de la périphérie du Parc National de Taï et les populations riveraines.

VI. Objectif Général du projet
Contribuer à la protection du Parc National de Taï tout en permettant aux populations locales de valoriser les ressources naturelles et d’améliorer leurs conditions de vie à partir d’une meilleure appréciation des enjeux de la conservation des ressources naturelles.
VII. Objectifs spécifiques
- Créer des agroécosystèmes ;
- Réaliser un itinéraire technique respectueux de la biodiversité ;
- Mettre en place une parcelle de démonstration ;
- Faire connaître la filière de commercialisation des drupes de Irvingia gabonensis ;
- Sensibiliser les populations sur la gestion des ressources naturelles ;
- Appuyer les bénéficiaires du projet sur la production ;
- Former les bénéficiaires à l’entreprenariat agricole.

VIII. Principaux Résultats attendus
Les résultats attendus sont les suivants :
- Un (01) document de capitalisation des acquis de la recherche sur Irvingia gabonensis est produit ;
- Une (01) fiche technique est produite ;
- 10 000 plants produits chaque année et 100 apprenants sont formés par an ;
- La carte des acteurs est élaborée et les opportunités et contraintes liées à la valorisation de la culture de Irvingia gabonensis connues ;
- Deux (02) journées d’information et d’éducation environnementale sont réalisées et trois (03) séances d’animation sur les enjeux de la conservation durable du Parc National de Taï sont réalisées ;
- Le groupement de femmes de ZEMASSA dispose d’agrément, ses membres sont formés en techniques d’animation, comptabilité, gestion coopérative et un (01) kit de petit matériel de communication est fourni ;
- 555 ha de parcelles sont reboisées cartographiées ;
- Deux(02) modules, l’un portant sur le développement personnel et l’autre sur l’entreprenariat agricole sont dispensés au profit de 100 personnes à majorité des femmes.

IX. Principales activités
- Recherche sur Irvingia gabonensis utilisés pour la mise en œuvre projet
- Promotion de l’agroforesterie dans la zone périphérique
- Promotion de l’entreprenariat rural
- Réalisation des actions de communication et d’accompagnement

X. Innovation, participation communautaire et stratégie de mise en œuvre
Le projet est né de la volonté des bénéficiaires de cultiver en milieu rural Irvingia gabonensis. Les populations sont impliquées dans toutes les activités du projet.
XI. Approche genre du projet et participation des femmes
Les femmes constituent un maillon essentiel tant elles s’adonnent déjà à la cueillette. Pour ce faire, le groupement ZEMASSA constitué de 25 femmes sera appuyé pour mener les activités de sensibilisation et 27 femmes de la coopérative ASSIESSIA prendront part aux sessions de formations sur l’entreprenariat agricole.
XII. Bénéfice pour le développement local durable
La réduction de la pression sur la biodiversité dans le Parc National de Taï, l’amélioration des conditions de vie des populations et la prise de conscience des populations pour une gestion durable des sols.
XIII. Risques et mesures de mitigation
Risques : les semences de Irvingia gabonensis ne germent pas correctement, problèmes rencontrés dans la recherche des plants, difficultés d’accès au foncier, retard dans la mise à disposition des fonds.
Mesure de mitigation : l’engouement pour la valorisation de la culture de Irvingia gabonensis reste stable dans les localités choisies
 

Project Snapshot

Grantee:
Conservation TAI
Country:
Cote d'ivoire
Area Of Work:
Land Degradation
Grant Amount:
US$ 14,012.37
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
US$ 2,098.43
Project Number:
CIV/SGP/OP5/Y4/STAR/DT/14/02
Status:
Satisfactorily Completed

Grantee Contact

Mr System Administrator
 

Address

BP 86 BUYO
BUYO , 225

SGP Country office contact

Mr. Kouassi Cyriaque N'Goran
Phone:
(225) 22445909
Fax:
(225) 22445909
Email:
Mr. Gerard Mel Gbandjo
Phone:
225-22445909
Fax:
225-22445909
Email:

Address

UNDP 01 B.P. 1747
Abidjan