Projet d’intensification des cultures vivrières par la pratique de l’agroforesterie à base de gliricidia sepium dans deux villages riverains de la réserve du Mt Nimba, dans le departement de Danané.
Projet d’intensification des cultures vivrières par la pratique de l’agroforesterie à base de gliricidia sepium dans deux villages riverains de la réserve du Mt Nimba, dans le departement de Danané.
I. Présentation de l’organisation, expérience, etc.
Samaritain d’Afrique est une Organisation Non Gouvernementale, dotée d’un conseil d’administration qui a mandat de recruter une personne physique en qualité de Directeur ou Gérant en cas de conduite de missions spécifiques comme les projets. Ce conseil d’administration est chargé de mettre en place une équipe de projet en fonction des tâches à accomplir.
L’ONG est récente et n’a pas encore d’expérience dans la mise en œuvre de projet. Cependant, les membres fondateurs possèdent à leur actif, une bonne expérience de conduite de projets.

II. Problématique
Depuis le départ des structures étatiques intervenant dans le monde rural en 2002, faute à la crise sociopolitique qu’a connue le pays, certaines espèces animales sont agressées et végétales convoitées pour des raisons économiques et alimentaires. Ce qui menace sérieusement l’intégrité de cette aire protégée d’autant plus que les terres protégées de la réserve du mont Nimba ne seront pas épargnées les années à venir.
Pour faire face à cette situation, ce projet envisage de renforcer les capacités des paysans des villages riverains sur la préservation de la réserve du mont Nimba.

III. Domaine d’intervention : Dégradation des terres

IV. Résumé du projet
Cette action vise à contribuer à la préservation de l’aire protégée du mont Nimba par la promotion d’une agroforesterie utilisant les « arbres fertilisants » comme moyen de stabilisation de l’agriculture vivrière chez les paysans riverains
L’activité à mener consistera à appuyer la mise en place et l'entretien de 17 ha de parcelles agroforestières à base de gliricidia sepium en association aux cultures vivrières telle que le manioc en vue d’améliorer leur productivité.
V. Localisation du projet :
Les villages DANIPLEU et YEALEU, dans le département de DANANE, région du TONPKI.

VI. Cible :
Les populations de DANIPLEU et YEALEU et celles des autres localités de la Côte d’Ivoire.

VII. Objectif Général du projet
Contribuer à la préservation de l’aire protégée du mont Nimba par la promotion d’une agroforesterie utilisant les « arbres fertilisants ».

VIII. Objectifs spécifiques
- Renforcer les capacités des paysans des deux (02) villages riverains sur les techniques culturales génératrices de revenus ;
- Améliorer les productivités des paysans de DANIPLEU et YEALEU ;
- Contribuer à la restauration de l’intégrité de l’aire protégée.

IX. Principaux Résultats attendus
Les résultats attendus sont les suivants :
- 60 apprenants sont identifiés dans les deux villages pour participer à l’opération pilote de formation en agroforesterie dont au moins 25% sont des femmes ;
- Quatre (04) groupes de formations sont constitués à raison de deux (02) groupes par village ;
- Deux (02) formateurs en agroforesterie sont identifiés à raison d’un (01) formateur par village ;
- Quatre (04) contrats de formation sont signés entre les apprenants, les personnes ressources et le projet ;
- Quatre (04) parcelles de démonstration sont mises en place ;
- 56 paysans sont formés aux techniques d’association de gliricidia sepium et les cultures vivrières ;
- 56 parcelles de cultures vivrières, associées au gliricidia sepium sont crées dans les deux (02) villages riverains de l’aire protégée ;
- Le rendement de maïs et de manioc cultivés en association avec le gliricidia sepium augmente significativement par rapport à la culture traditionnelle sans gliricidia sepium ;
- L’autosuffisance alimentaire est améliorée significativement dans les ménages ayant participé à la formation.

X. Principales activités
- Identification des bénéficiaires et constitution des groupes de formation
- Recherche et identification des personnes ressources pour la formation en agroforesterie
- Approfondissement du besoin de formation, négociation et contractualisation
- Renforcement des capacités des groupes d’apprenants en agroforesterie
- Appui à la mise en pratique de la formation en agroforesterie
XI. Innovation, participation communautaire et stratégie de mise en œuvre
Un comité de gestion (Coges) est crée au sein de chaque groupe de formation, composé de quelques bénéficiaires et pilote les acticités pendant toute la durée du projet. Les jeunes apporteront leur aide lors des travaux agricoles.
XII. Approche genre du projet et participation des femmes
Les femmes profitent de ce projet surtout dans l’amélioration de leurs productions vivrières. L’apprentissage des techniques culturales renforcera l’autosuffisance alimentaire.
XIII. Bénéfice pour le développement local durable
La préservation de la biodiversité, l’amélioration des conditions de vie des populations et l’éducation en faveur des stratégies de l’utilisation durable des éléments de la diversité biologique.
XIV. Risques et mesures de mitigation
Risques : la zone d’intervention est située à l’ouest de la Côte d’Ivoire, à la frontière de trois pays qui ont connu ces dernières décennies, des crises sociopolitiques et où règne l’insécurité.
Mesure de mitigation: la situation sociopolitique dans cette zone doit rester calme et paisible
 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
SAMARITAIN D’AFRIQUE
Country:
Cote d'ivoire
Area Of Work:
Land Degradation
Grant Amount:
US$ 15,496.13
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
US$ 8,135.46
Project Number:
CIV/SGP/OP5/Y4/STAR/DT/14/03
Status:
Satisfactorily Completed

Grantee Contact

Mr System Administrator
 

Address

BP 447 MAN
MAN , 225

SGP Country office contact

Mr. Kouassi Cyriaque N'Goran
Phone:
(225) 22445909
Fax:
(225) 22445909
Email:
Mr. Gerard Mel Gbandjo
Phone:
225-22445909
Fax:
225-22445909
Email:

Address

UNDP 01 B.P. 1747
Abidjan