Appui à la production locale des silures, tilapia et carpe d’eau douce à travers l’élevage dans des bacs hors-sol en contexte COVID-19 dans les villages Nazareth et Mabiogo de l’arrondissement de Campo, Parc National de Campo Ma’an
Appui à la production locale des silures, tilapia et carpe d’eau douce à travers l’élevage dans des bacs hors-sol en contexte COVID-19 dans les villages Nazareth et Mabiogo de l’arrondissement de Campo, Parc National de Campo Ma’an
Le Parc de campo Ma’an situé au sud Cameroun sur la côte de l’océan Atlantique, s’étend sur deux départements : Océan et vallée du Ntem.sur quatre (04) arrondissements Campo, Nyete, Ma’an et Akom II ; Sa population est d’environ 30 000 âmes. Campo Ma’an fait partie de la zone de très haute importance pour la biodiversité au Cameroun en Afrique Centrale (Plus de 1500 espèces végétales, 80 espèces de mammifères, 302 espèces d’oiseaux, 122 espèces de de reptiles y sont identifié. Face aux multiples formes d’utilisation, de l’espace, ( 02 Agro-industrie , 02 exploitation forestières , trois forêts communautaires actives) et les grands projets de développement au Cameroun (le projet en eau profonde de kribi, le projet du terminal pour le minerai de fer et le chemin de fer, le projet de barrage hydro électrique, le projet gazier etc…) l’UFA 09025 a été déclassé au profit d’une agro-industrie ; fort de tout ce qui précède, l’Unité Technique Opérationnelle (UTO) est gravement menacée de la surexploitation de la faune, les mauvaises pratiques d’exploitations forestières ainsi que l’immigration et la conversion des forêts induite par l’agriculture industrielle (hévéa et palmier à huile). Les populations autochtones (Bagyéli) et les bantous qui s’y trouvent dépendent des forêts (agriculture de subsistance, braconnage…) Or les ressources naturelles de la zone offrent d’importantes opportunités de développement d’activités génératrices de revenus plus soucieuses de la préservation de la biodiversité.
Ce projet se Justifie par le fait que la pisciculture hors-sol utilise peu d’espace (les bacs utilisés sont des vivriers mobiles), la Production est à moindre coût (fabrication d'aliment local); elle apporte la réponse à la demande locale croissante en poisson des consommateurs; C’est une activité qui procure la diversification et l’augmentation de revenus. De plus l’aquaculture camerounaise constitue l’un des secteurs à fort potentiel de croissance et de création d’emplois du pays en raison de grandes potentialités et de nombreux atouts favorables au développement du secteur aquacole tels que la forte demande intérieur pour les produits halieutiques ( environ 400 000 tonnes /an, le poisson représente la première protéine animale consommée avec 14,7kg/hab/an, Ce projet de démonstration qui couvre 75% de biodiversité et 25% de changement Climatique, rentre en droite ligne de l‘initiative Stratégique Conservation communautaire du paysage terrestre/marin : Les écosystèmes de mangroves, les forêts marécageuses et inondées du SGP Cameroun ciblée par l’OP7; ce projet contribue aussi à l’indicateur BD2 à savoir Nombre d’espèces significatives avec le statut de conservation maintenu ou amélioré ; les espèces dont le statut de conservation sera maintenu ou amélioré grâce aux actions du projet sont les silures (Clarias gariepinus) et tilapia (Oreochromis niloticus).
S’agissant des problèmes environnementaux à traiter, comme principale menace, il y a les grands projets d’investissement notamment (le port en eau profonde, le barrage hydroélectrique de Menve’ele qui induisent des modifications des cours d’eau, ajouté au déclassement de l’UEFA 09025 au profit d’une agro-industrie, tous ces effets cumulés ont des effets induits d’une forte pression sur le parc de campo ma’an, En outre les projets d’exploitation des ressources naturelles ont tendance à bouleverser les modes de vie et les cultures des peuples autochtones. Les activités d’exploitation forestière industrielle ont des effets sur le milieu et la vie de ces derniers. Tout ceci affecte les activités d’exploitation du milieu particulièrement la Pêche avec à terme l’ébranlement de l’équilibre alimentaire et la diminution des poissons ; à ceci s’ajoute celui de la disparition des espèces de poissons en lien avec les contraintes liées à la disponibilité des alevins et de la maitrise des techniques de production. Pour contribuer à l’atténuation de la destruction de la biodiversité végétale et animale dans les villages Nazareth et Mabiogo, le projet propose de coupler la pisciculture en bacs hors-sol avec la production des légumes biologiques pour valoriser l'eau de vidange qui est très riche en nutriment. Les bacs utilisés seront fait des bâches montées sur du bois récupéré, d’une capacité de 6000l (longueur : 3m ; Largeur 2m et hauteur 1m) pouvant contenir jusqu’à 1000 poissons ; Les producteurs formés maîtriseront la conduite dont les principaux éléments sont : acquisition d'alevins (10 g en moyenne), empoissonnement, fabrication d'aliment localement, horaires de nourrissage, renouvellement de l'eau, pêche de contrôle/détermination de la ration, tri, vente technique de vente etc. la durée d'un cycle d'élevage de poisson-clarias est en moyenne de 6 mois. Il sera question de faire une collecte des données de base pour répertorier les problèmes liés aux activités de production de poisson , d’identifier les cibles et les sites ; de former au moins 25 personnes sur les techniques et technologies de production ; mais aussi en maintenance des équipements, de rendre fonctionnel environ 25 bacs hors sol et produire en 5mois en moyenne 5000 Poissons (silures, tilapia, et carpe d’eau douce) de 1Kg, ensuite de mettre en place un réseau pour vente groupée de poisson et enfin diffusé un guide de bonnes pratiques environnementales élaboré et validé.
 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
Association des Femmes Africaines Intègres pour la recherche et le Développement
Country:
Cameroon
Area Of Work:
Biodiversity
Climate Change Mitigation
Grant Amount:
US$ 32,399.00
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
US$ 41,094.18
Project Number:
CMR/SGP/OP7/Y1/CORE/BD/2021/07
Status:
Currently under execution
Project Characteristics and Results
Inovative Financial Mechanisms
AFAIRD intends to put in place a knowledge management plateform to share in realtime the informations in the field during the implementation. Also Knowledge tools (brochure, banner, roll-up, …) will be made. All documents will be made available through a dedicated GEF web space with a notification system included.
Capacity - Building Component
AFAIRD is currently in the site readiness assessment process. In closed collaboration with experts from MINEPIA as well as MINEPDED, we’re progressively identifying criterias to take into consideration to ensure we’ll meet up with the target the GEF SGP as described in the contract.
+ View more

Grantee Contact

Mme KENMOGNE Nathalie
Phone: (237) 699818024/676529169 /73915705/96660446/99842850
Email: fairdkam1@ yahoo.fr
 

Address

Centre ville, au quartier Madagascar,
Yaoundé , Centre , BP: 35 104

SGP Country office contact

Ms. Mpeck Nyemeck Marie-Laure
Email:
Mr. Fogué Aimé Kamga
Phone:
(237) 22 20 08 00/22 20 08 01
Email:

Address

c/o UNDP Office, P.O. Box 836
Yaounde