Renforcer la résilience des femmes face aux effets des changements
Renforcer la résilience des femmes face aux effets des changements
En Mauritanie les femmes ont toujours eu des problèmes d’’accès aux ressources et s'adonnent à des activités productives secondaires dans la plupart des cas. Pour subvenir aux besoins de leurs familles elles s'adonnent, entre autre aux activités de maraichage. A Djeol (Région du Gorgol, Département de Kaédi, elles se sont organisées en des centaines de coopératives (250 répertoriées) de maraichage mais font face à multiples problèmes : faible productivité, limites des techniques culturales, manque d'organisation en plus des obstacles environnementaux (notamment la problématique cruciale de l'eau, ). En plus l'exercice de cette activité demande un effort physique intense et de façon quasi-quotidienne.
Le projet va intervenir dans la commune de Djeol (Département de kaédi) et vise à améliorer la résilience de ces femmes face aux effets des changements climatiques par l'introduction des technologies et de savoir faires adaptés pour accéder à l'eau de façon suffisante et durable et améliorer, la quantité, la qualité et la diversité des productions.
 

Project Snapshot

Grantee:
ONG Initiatives pour le Développement (ID)
Country:
Mauritania
Area Of Work:
Climate Change Mitigation
Grant Amount:
US$ 40,000.00
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
US$ 10,000.00
Project Number:
MAU/SGP/OP6/CORE/Y6/CC/2021/03
Status:
Currently under execution
Project Characteristics and Results
Gender Focus
Dans les villages que couvrent le projet les rôles des hommes et des femmes sont différenciés. Ce sont les femmes qui s’occupaient de la corvée d’eau et les autres taches ménagères. Les hommes assurent la responsabilité de la prise en charge financière des vêtements, de la nourriture et des frais de santé. La terre appartient aux hommes qu’elle soit exploitée ou en friche. Le projet a contribué à faire évoluer positivement les relations entre les hommes et les femmes. Au moment du choix des sites d’implantation de nombreuses réunions avaient été organisées réunissant à la fois les hommes et les femmes, pour décider de l’emplacement et de la superficie pour les villages de Loboudou et de Wouro Guidilli. A Gory les hommes et les femmes ont décidé ensemble de l’extension des périmètres. Cette première étape est en soi une révolution en ce sens ou jadis les femmes n’étaient pas associées à de telles décisions. L’exploitation des périmètres a changé complètement les relations entre les hommes et les femmes dans les différents villages. Les femmes ont accès à des revenus tires de la production de leurs périmètres maraichers. Elles contribuent aux soins et à l’écolage de leurs enfants. Elles s’inscrivent dans une dynamique de complémentariste. Les filles sont libérées de la corvée d’eau, ce qui leur permet de dégager du temps pour réviser leurs leçons et améliorer leur niveau scolaire.
Inovative Financial Mechanisms
Depuis le démarrage du projet ID s’est attelé à collecter les informations qui serviront de base pour l’élaboration d’une vidéo. Cet outil servira comme support dans le cadre du partage des connaissances. ID s’inscrit également dans la démarche collective du réseau des OSC soutenus par le programme pour dans la mise en œuvre d’un bulletin d’information et d’un film documentaire. ID a pilote un voyage d’échanges d’expériences au Sénégal au profit de 13 OSCs et les membres du programme. Les participants ont pu rencontrer des acteurs importants impliques dans la protection de l’environnement dans le domaine de l’agroforesterie, aquaculture, les semences, l’élevage, des plantes médicinales. Un atelier de restitution sera organisé à Nouakchott qui impliquera tours les acteurs concernés par le sujet. Cet atelier sera suivi dune conférence de presse pour une plus grande diffusion. Des participants au VEE ont pu nouer des partenariats avec des partenaires sénégalais, ce qui leur a permis de répliquer les expériences positives en matière de reboisement dans la zone de Boghé.
+ View more
Indicators
Biophysical
Number of innovations or new technologies developed / applied 3
Empowerment
Number of women participated / involved in SGP project 300
Livehood
Number of individuals (gender diaggregated) who have benefited* from SGP project 500

SGP Country office contact

Mr. BA Amadou
Phone:
222 525 24 09
Fax:
222 525 26 16
Email:

Address

PNUD, B.P. 620
Nouakchott

Country Website