Terre Fertile, Promotion de bonnes pratiques agroécologiques pour un renforcement de la filière agroalimentaire dans la ville de Zoueirat, F’derick et Touajil
Terre Fertile, Promotion de bonnes pratiques agroécologiques pour un renforcement de la filière agroalimentaire dans la ville de Zoueirat, F’derick et Touajil
Le projet est basé à Zouerate, au Nord de la Mauritanie. Zouerate est née comme ville minéralière aux pieds de la Kedja d’Idjil, principale carrière des minéraux de fer de la SNIM, dans un paysage décidemment aride et très peu voué à l’agriculture ou au maraichage.
L’élevage transhumant d’ovins et dromadaires (il n’y a plus les troupeaux de bœufs d’antan) est pratiqué encore parmi les coins de la région où les rares pluies stagnent un peu plus pour donner du fourrage.
Néanmoins les 100.000 habitants de la ville réclament les produits de la terre pour survivre et un périmètre de 144 parcelles maraichères est établi à Bethet Sbat, au sud de la ville, mais il souffre évidemment d’un manque d’eau presque permanent de façon à ce que seulement 47 parcelles y sont exploitées de dimensions moyenne 50/30m et nous engageons travailler seulement sur 10 jardins à titre expérimental.
Le peu d’alimentation en eau est assuré par l’émissaire de la station de traitements des eaux usées et depuis quelques temps aussi par un forage équipé par l’ancien Maire de la ville à titre de don, qui se trouve à près d’un km du château d’eau.
Le même problème affiche le maraichage domestique qui n’est pratiqué en ville que très occasionnellement. Déjà dans le cadre du projet SALTIZ cofinancé par l’UE, exécuté à Zouerate et dans le Tiris Zemmour par notre ONG en partenariat avec l’ONG italienne Movimento Africa 70, clôturé en 2017, nombre de OSC avaient été encadrés et réunies comme bénévoles durant la campagne de reboisement de la plante de moringa oelifera, au sein des communautés urbaines et rurales des trois moughataa de la région de Tiris Zemmour (Zouerate, F’Derick et Bir Moghrein) et une campagne d’éducation à ses bienfaits pour hommes et animaux comme intégrateur alimentaire biologique avait complété l’œuvre.
Ces organisations bénévoles ont été l’objet d’études de faisabilité qui ont abouti au projet en cours d’exécution, cofinancé par l’Union Européenne à l’initiative de Movimento Africa 70 et de l’ONG ADID pour les prochains trois ans ainsi intitulé : « Le Nord en Réseau – Coordination de OSC de niveau 1 pour le développement local, la cohésion sociale et la participation de la société civile dans les régions du Tiris Zemmour et de l’Adrar » ayant le but de favoriser le réseautage et de constituer une plate-forme participative.
Cette plateforme appelée « la plateforme du nord (maison de la société civile) » a été créé en 2020 et fait aujourd’hui l’objet d’ateliers de formation sur la communication sociale et des campagnes de reboisement et de sensibilisations sur la protection de l’environnement, afin de perfectionner le rôle propulseurs de telles initiatives, en définissant les techniques, méthodes et contenus des campagnes de sensibilisation et éducation collective concernant l’environnement et les effets des changements climatiques sur notre environnement. La plateforme du nord (maison de la société civile).
Les changements du climat aiguisent les contraintes des milieux extrêmes comme celui de Zouerate où le procès de dégradation des sols à désormais pris de la vitesse et où l’accès à l’eau a toujours été difficile et appellent maintenant la population à un effort de résilience dont la réussite n’est pas escomptée.
Il est clair qu’agir dans un tel contexte comporte la nécessité d’œuvrer pour façonner une nouvelle conscience collective en maniant un mélange de connaissance, respect et tutelle de l’environnement et techniques d’optimisation des ressources, dans une moule fabriquée avec la cohésion sociale des OSC. La projet se situe dans le domaine focal du GEF SGP du contraste à la dégradation des sols et de la lutte contre le changement climatique.
Il participe aussi de l’atteinte des ODD 1,2 et 3, dans le cadre de la priorité stratégique 1, «Croissance Inclusive», du programme national du GEF/SGP/0P7 qui œuvre à ce que « … les institutions, la société civile et les communautés contribuent à une gestion durable des ressources naturelles, pour anticiper et faire face aux crises et aux effets du changement climatique».
Le projet est en outre coherent avec l’objectif du programme de l’OP7 du GEF/SGP de promouvoir et soutenir des initiatives novatrices, inclusives et ayant un impact.
 

Project Snapshot

Grantee:
Country:
Mauritania
Area Of Work:
Climate Change Mitigation
Grant Amount:
US$ 40,000.00
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
Project Number:
MAU/SGP/OP7/CORE/YI/CC/2021/007
Status:
Currently under execution
Project Characteristics and Results
Capacity - Building Component
Dans l'identification, il a été constaté un besoin réel voire primordial des bénéficiaires du champ communautaire de Bathet Sbath de disposer d'une quantité d'eau suffisante pour maintenir leur activité agricole. C'est pour cela qu'il est prévus deux actions dans ce sens . la première consiste à faire une étude pour une meilleure réutilisation du château d'eau déjà construit sur place mais qui fonctionne pas et la mise en place d'un système d'acheminement de l'eau efficace afin d'atténuer les pertes d'eau.
Notable Community Participation
Dans la mise en oeuvre du projet trois à quatre actions seront mené par les jeunes. il s'agit d'abord de la mise en place des Pépinières dans les villes de Zoueirat, F'derick et Touajil. Ensuite il y a la campagne de communication sociale qui sera menée par les Associations de Jeunes membre de la plateforme des OSC mise en place. En plus de cela il y a le d'élaboration des contenus pour la campagne.
+ View more

Partnership

UE

SGP Country office contact

Mr. BA Amadou
Phone:
222 525 24 09
Fax:
222 525 26 16
Email:

Address

PNUD, B.P. 620
Nouakchott

Country Website