Coastal ecosystem rehabilitation and protection in Mahdia beach dunes
Coastal ecosystem rehabilitation and protection in Mahdia beach dunes
Aims to rehabilitate the dune cordon in Mahdia beach using new techniques « ganivelles », to protect the coastal ecosystem against deteriorations due to human pressures and to rehabilitate the littoral . Increase awareness raising and improve the monitoring /evaluation of coastal cordon erosion

1Contexte, Justification et objectifs du projet :

Le projet pilote de réhabilitation de l’ecosystème dunaire de Mahdia concerne la zone située à l’extrémité sud-est de la plage nord de Mahdia. Cette dernière est constituée d’un cordon dunaire fragilisé, à l’état chaotique, s’étalant sur environ 600 mètres linéaires. Cette zone est désormais insérée entre les complexes touristiques au Nord, le boulevard de front de mer à l’ouest, et la batterie des brises lames au sud. Son intérêt biologique, écologique, protecteur et paysager se trouve de ce fait accru puisqu’elle constitue le seul espace naturel côtier sur plusieurs kilomètres de côte.

La fréquentation par le public de cette portion de plage, sans aucune protection particulière, a contribué à déstabiliser la végétation naturelle fixatrice en place laissant ainsi toute latitude à l’érosion éolienne. Ceci a eu pour conséquence directe l’ouverture de brèches à travers les dunes et par conséquent la disparition progressive d’un écosystème initialement en équilibre.

De ce fait, ce projet qui s’inscrit dans le cadre des activités de lutte contre la désertification et la dégradation des terres et la conservation de la diversité biologique du programme opérationnel du Fonds Mondial pour l’Environnement (F.E.M.), donc en relation avec les PO1,PO2 et PO9, a pour objectifs principaux de :

 Réhabiliter le cordon dunaire de Mahdia ;
 Protéger l’écosystème dunaire contre les dégradations dues aux pressions anthropiques ;
 Reconstituer un espace biologique de qualité au sein du cordon dunaire considéré.

Le projet servira en outre à optimiser l’efficacité de la technique des ganivelles afin de la transposer à d’autres zones telle que les systèmes dunaires au niveau des plages de Korba, de Gabès, de Raoued, de Jerba, …

Pour ce qui est de l’approche participative, une coordination étroite entre les différents partenaires et personnes pouvant participer à l’exécution du projet sera assurée dans l’objectif d’appuyer la formation de personnels à ces nouvelles techniques et les échanges d’expériences entre les groupes. Les différents organes pouvant intervenir sur le projet sont les suivants :

- Association de sauvegarde de la médina de Mahdia ;
- Association régionale de la protection de l’environnement et de la nature de Mahdia ;
- Association des professeurs des sciences Naturelles de Mahdia ;
- Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral et sa représentation régionale à Mahdia ;
- Conseil municipal de Mahdia ;
- Direction régionale de l’équipement de Mahdia ;
- Commissariat régional au développement agricole de Mahdia (Arrondissement des forêts).


2. Description des activités du projet :

La mise en œuvre du projet nécessite l’utilisation d’un matériau brise vent particulier appelé « ganivelles » dont la solidité et la flexibilité permettent de garantir au mieux le succès de l’opération. Cette dernière est guidée par l’analyse des contraintes naturelles et humaines.

Différents types d’interventions sont à réaliser :

 Mise en place d’écrans en ganivelles de hauteur 1.20m sur toutes les parties surcreusées de la zone dunaire. Les piquets d’ancrage des ganivelles seront disposés tous les 2 m et renforcés par une contre fiche de 2m. L’impact direct de cette action n’est que positif et sera la réduction de l’action érosive du vent et le réensablement et la réhabilitation des parties dégradées de la dune.
 Protection du milieu contre le piétinement par le contour de la zone dunaire d’un écran en ganivelles faisant office de clôture pour interdire tout franchissement. Les accès piétonniers transdunaires (au nombre de 5) seront canalisés par des écrans en ganivelles et leur débouché sera protégé par un bouclier éolien.
 Mise en place, en arrière dune, d’un écran vert par des plant de Myoporum ou autres.
 Revégétalisation de la dune par l’Ammophila arénaria ou Oyat pour assurer une meilleure fixation du sable ainsi que la reprise des espèces spécifiques existantes avant la dégradation de la dune (Agropyrum jeuceum, Euphorbia, Eryngéum maritimum, Sporobulus arenareus, Diotis maritima, …).

L’impact de ce projet sur l’environnement n’est que bénéfique pour toute la zone. En effet les actions à entreprendre dans ce cadre permettront de réhabiliter un écosystème dunaire dégradé, et de rendre aux dunes leur fonction de protection contre les intrusions marines de houle et de marée ainsi que leur fonction de stock sédimentaire dans le maintien de l’équilibre de toute la plage. D’un autre côté les actions à entreprendre auront pour impact de retrouver un espace biologique adéquat, les éspèces spécifiques (faune et flore) pourront se développer sans être dérangé par les pressions anthropiques telle que le piétinement des estivants sur le cordon dunaire. En outre Le projet servira à optimiser l’efficacité de la technique des ganivelles afin de la transposer à d’autres zones telle que les systèmes dunaires au niveau des plages de Korba, de Gabès, de Raoued, de Jerba, …

Les activités suivantes sont nécessaires à la mise en œuvre du projet afin d’arriver aux résultats escomptés dans les meilleures conditions :

• Création d’un comité de pilotage et de suivi constitué de représentants des différents partenaires et organismes ayant une relation avec la zone du projet ;
• Mise en œuvre des travaux objet du projet, consistant à la mise en place des ganivelles et la réhabilitation du cordon dunaire dégradé ;
• Plantation d’un écran vert et revégétalisation de la dune ;
• Sensibilisation du public à la technique de réhabilitation de l’écosystème dunaire et à l’entretien des ouvrages ;
• Evaluation du projet et programme de suivi ;
• Organisation d’une journée d’études, sur la réhabilitation des écosystèmes dunaires, regroupant les organisations institutionnelles et les ONGs.


 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
Association de la Sauvegarde de la Médina de Mahdia
Country:
Tunisia
Area Of Work:
International Waters
Grant Amount:
US$ 50,000.00
Co-Financing Cash:
US$ 20,833.00
Co-Financing in-Kind:
US$ 8,333.00
Project Number:
TUN/00/01
Status:
Satisfactorily Completed

Photo Gallery

Project Characteristics and Results
Promoting Public Awareness of Global Environment
The results of this pilot project constitue a model to other future projects.
Notable Community Participation
Three NGOs are involved in this project.
+ View more

Partnership

APAL

SGP Country office contact

Ezzeddine Ferchichi

Address

UNDP TUNISIA/ Immeuble Prestige
Lac I, Tunis, 1053